Alakouch

Il y a 3 ans, Sofiane Alakouch voyait la vie en bleu après son refus de répondre favorablement à la convocation de l’ex sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard.

Aujourd’hui, le latéral droit des Crocos est en manque cruel de temps de jeu Nïmes Olympique même s’il est redevenu titulaire depuis trois rencontres, à l’approche du mercato hivernal. “J’ai vécu six mois très dur mentalement. Je n’ai pas abandonné une seule fois. Je n’ai pas eu ma chance mais je respecte les choix du coach“, a confié l’arrière droit franco-marocain à lagazettedenimes

A un moment donné, on se pose à la question” dit-il à propos d’un éventuel départ. “J’y pense depuis la saison dernière” lorsqu’il était en pleine forme. “A cause de blessures, c’est vite redescendu. Je me suis remis en question. J’ai eu tout le temps d’y réfléchir durant le premier confinement. J’ai travaillé mentalement et physiquement. C’est un soulagement de retrouver du temps de jeu. J’ai envie de retrouver des hauts”.

En fin de contrat en juin prochain, Sofiane Alakouch est donc réapparu en prévision du prochain mercato hivernal. Son club devrait le vendre cet hiver pour espérer récupérer une indemnité de transfert. “

Je ne peux pas me permettre de penser individuel à un moment où l’on se bat pour se maintenir. C’est la même chose pour la sélection, je n’ai pas la tête à choisir. J’ai fait un stage avec les A du Maroc et des sélections avec l’Equipe de France espoirs“, explique Sofiane Alakouch qui avait refusé les Lions de l’Atlas dans l’espoir de disputer les J.O avec les Bleuets. Un objectif anéanti par la pandémie du Covid-19. “Les Jeux Olympiques ? Ils me paraissaient loin“, précise-t-il amèrement.