Image lionsdelatlas par défaut

L’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas, Badou Zaki, a été interrogé par la presse Algérienne sur l’élimination précoce des Fennecs mais aussi sur le parcours encourageant des Lions de l’Atlas de la course à la Coupe du monde 2018.

Très populaire chez les voisins depuis son sacre en Coupe d’Algérie, le technicien marocain, actuellement entraîneur de l’IRT, a évité d’aborder les raisons technique de l’élimination des Fennecs en préférant appeler les responsables algériens à mettre en place les changements appropriés. ” Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé. Je ne suis pas habilité à analyser ou donner les raisons de cette élimination. Mais maintenant, le mal est fait et je pense que l’Algérie et son football ont les hommes qu’il faut pour relever la tête à cette sélection. ” a glissé le marocain avant de préciser plus loin : “La Fédération algérienne de football doit prendre le recul nécessaire pour bien analyser ce qui ne va pas avant de prendre les bonnes décisions. Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, le football algérien a vécu des crises par le passé, mais a su s’en sortir. ” Interrogé sur les chances du Maroc d’aller en Russie après le retour surprenant du Gabon dans la course mais aussi après le nul des Lions de l’Atlas à Bamako, Badou Zaki a répondu que ” Tout le monde a ses chances dans ce groupe. Le Maroc a son destin entre ses pieds. S’il gagne ses deux derniers matchs, il terminera premier. Pareil pour la Côte d’Ivoire et le Gabon. Evidemment, en tant que Marocain, j’espère que mon pays va se qualifier, mais dans le football, rien n’est sûr avant. Ça se jouera sur de petits détails.