Image lionsdelatlas par défaut

Tombé dans le groupe B en compagnie de l’Espagne, du Portugal et de l’Iran, le Maroc jouera à fond la carte de l’outsider, sans aucune pression. « On rêvait d’affronter les meilleurs, là ce sera le cas », se félicite le Lion de l’Atlas Romain Saïss.

Répondant aux questions de France Football, Romain Saiss a expliqué que « Ça va être compliqué ! L’Espagne et le Portugal sont ultra-favoris, mais on a aussi notre carte à jouer. On était déjà tombé dans un groupe difficile en qualifications (Côte d’Ivoire, Gabon et Mali, ndlr) et s’en est sorti, là c’est encore pire. Mais c’est bien, en plus ça va faire des petits derbys, surtout avec l’Espagne dont on est très proche géographiquement. On va pouvoir vraiment se jauger, et montrer qu’on est une bonne équipe, qu’on n’est pas là pour faire de la figuration. On va se battre pour amasser le plus de points possibles et ne pas avoir de regrets. “Le premier match face à l’Iran sera déterminant pour la suite du parcours et Saissi le sait : « C’est exactement ça. Dans l’ordre, on joue Iran, Portugal et Espagne, donc avant de jouer les deux “gros”, ce match va être déterminant ! Il va falloir le gagner pour faire le plein de confiance. Il suffira alors de récidiver contre le Portugal pour s’assurer la qualification au deuxième tour. » « On va se retrouver face à des joueurs comme Ronaldo, l’homme qui a marqué le plus de buts en qualifications. Mais on va s’appuyer sur nos qualités, ce qui a fait notre force lors des éliminatoires. Quand on joue au foot, on rêve d’affronter les meilleurs, et là ça va être le cas ! Il fallait bien que ça arrive. Ces matches seront compliqués mais forcément bénéfiques pour nous. On a une équipe jeune, on va tous découvrir la Coupe du monde, donc on part dans l’inconnu mais on ne se met aucune pression particulière. On est préparé à jouer ce genre de matches face à des joueurs pareils. On joue au foot pour ça “a expliqué Saiss au sujet du deuxième match contre le Portugal de CR7 « Les conditions seront différentes de ce qu’on peut trouver en Afrique. Les terrains seront meilleurs, on va pouvoir montrer qu’on a des arguments à faire valoir dans ce domaine. On doit avant tout s’appuyer sur cette solidité qu’on a démontré en éliminatoires, tout en travaillant le reste. On a pas mal de jeunes joueurs qui peuvent faire la différence, comme Hakim Ziyech, Younes Belhanda, Amine Harit, Sofiane Boufal. C’est important d’avoir des joueurs qui peuvent faire basculer un match, ça amène un peu de talent. “a ajouté Romain Saiss conscient de la valeur des adversaires mais aussi de la capacité des Lions de l’Atlas à se surpasser dans ce genre de rencontre.