hamdallah_retraite

Abderrazak Hamdallah a annoncé sa retraite internationale après avoir défrayé la chronique en terminant dans le top des buteurs mondiaux. Malheureusement, le désormais ex Lion de l’Atlas s’est également illustré par sa sa défection avant la CAN.

En mésentente avec presque tout le monde sauf ses fans. Hamdallah a décidé d’annoncer sa retraite via Instagram pendant son séjour à NYC. L’attaquant d’Al Nassr a pris sa décision après l’annonce de la liste de Vahid Halilhodžić qui a décidé d’ignorer ses talents de buteur.

“Salam, j’ai décidé de prendre ma retraite internationale” a publié Hamdallah après plusieurs mois de polémiques sur son retour dans la tanière. A 28 ans et ne voyant pas d’issue favorable. Abderrazak décide de prendre ses distances avec les Lions de l’Atlas depuis les Etats-Unis. Coup de tonnerre pour les uns, soulagement pour d’autres, occasion pour notre rédaction de sonder ses abonnés sur Facebook.

Sondage LDA :

A la question : Quel est votre sentiment après l’annonce de la retraite internationale de Hamdallah, alias “L’wazo rare” ?

La majorité jubile

Sur un échantillon de plus de 2100 sondés, 79% des supporters se déclarent contents et soulagés par cette décision. “Si c’est pour foutre la zizanie dans un groupe, c’est une bonne chose qu’il arrête,” commente Jamal. “Je pense que Hamdallah voulait être le buteur de l’équipe nationale, le N° 9 titulaire, pas une roue de secours. Comme il s’est aperçu qu’il n’allait pas avoir ce qu’il désire, il a décidé de mettre fin à sa carrière internationale. Ainsi, on ne saura jamais s’il est un oiseau rare. ” ajoute SamSam.

Wazo rare dites-vous ?

Seulement 21% de votants affichent leur déception à la suite du choix de Hamdallah de mettre un terme à son “aventure” avec les Lions de l’Atlas. “N’importe quelle personne qui s’y connaît un minimum en football sait que c’est un énorme gâchis. Je parle pas du supporter lambda qui l’aime pas parce qu’il est pas séduisant. Je parle de l’amoureux du foot. Que quelqu’un n’en veuille pas pour ses frasques je peux encore le comprendre, mais que quelqu’un dise qu’il est nul, je préfère même pas débattre avec. ” dit Mohamed.