Image lionsdelatlas par défaut

A l’issue du premier match contre les Comores qui s’est soldé par une victoire dans la douleur des Lions de l’Atlas, le sélectionneur national, Hervé Renard, a reconnu que son équipe a “manqué de beaucoup de créativité et, dans ce registre, l’entraîneur est le premier fautif. ”

En effet, le seul responsable de la prestation très moyenne des Lions de l’Atlas est le sélectionneur Renard qui a fait aligné une équipe moins compétitive avec pas moins de 7 joueurs dépassant la trentaine. “Mais au moins, elle a su bien défendre en deuxième mi-temps sur les contres quand elle risquait d’être crucifiée” a ajouté Hervé Renard au sujet de la piètre prestation de son équipe, notamment de son axe qui s’est distingué par sa lenteur et son manque de compétitivité. Avec un milieu quasiment inexistant, la défense frileuse des Lions de l’Atlas s’est contentée de ” joué trop long démontrant une forme d’impuissance. Cependant, le groupe a eu la force de croire jusqu’au bout grâce au public qui a été le meilleur ce soir tout comme l’équipe des Comores”, a-t-il reconnu. “Le Onze a aussi manqué de solutions, de mobilité et de coordination entre les lignes et le manque d’inspirations a été criard face à une sélection qui a montré que toutes les équipes sont difficiles à jouer”, a ajouté Renard.