Image lionsdelatlas par défaut

Derrière chaque transfert de joueur se cachent des intermédiaires et des agents parfois à l’affût de la moindre opportunité pour décrocher les meilleurs contrats, et donc toucher les plus grosses commissions, sans se soucier de l’aspect sportif et le risque de compromettre la carrière du joueur tant en club que sur le plan international.

Depuis l’été dernier et au grand dam du sélectionneur Hervé Renard, les principaux cadres de la tanière sont au cœur des plus importants transferts vers les pays de la péninsule arabique.

Cette vague a commencé il y a plus de 2 ans avec les transferts de Youssef El Arabi, AbdelAziz Barrada et M’bark Boussoufa, suivis cet été par Karim El Ahmadi et Nordin Amrabat que Marouane Da Costa a récemment rejoint. Et pour peu, ils étaient suivis par Younes Belhanda et Nabil Dirar qui ont décliné des offres alléchantes.

La question : “Qui se cache derrière certains transferts ?” mérite réponse d’autant que ce phénomène touche même les joueurs réclamés par les plus grands clubs européens, sans parler des tentatives avec quelques jeunes Lions également sollicités par des intermédiaires pour gérer leur carrière !!

Depuis 2002, Munir El Hassouni a été l’un des principaux “conseillers” à marchander ouvertement avec les joueurs de l’équipe nationale du Maroc sous sa tutelle, toutes catégories confondues. De 2014 à 2016, El Hassouni a effectué son grand retour sur la scène nationale en se montrant régulièrement aux côtés du sélectionneur, Badou Zaki, notamment lors de ses tournées européennes.

D’après nos sources, Munir El Hassouni aurait perdu toute influence “directe” sur les joueurs de la sélection nationale depuis l’arrivée de Hervé Renard. En apparence, l’ancien conseiller de Marouane Chamakh, Youssef Hadji, Adel Taarabt, et Houcine Kharja, ne serait pas le dénominateur commun qui ressort des confidences recueillies.

Curieusement, son (ex) ami, Houcine Kharja semble avoir pris la relève en portant la casquette de “Conseiller de Benatia” à en croire nos sources mais aussi la presse italienne qui le cite comme acteur principal des pourparlers entre Mehdi et la Juve.

Seulement, Kharja nie avoir mené les discussions pour Benatia sans pour autant faire de démentis dans la presse italienne. Il nie également être à l’origine du transfert de Marouane Da Costa et celui de Boussoufa.