Lions de l'Atlas FIFA

Logé dans le groupe F de la Coupe du monde Qatar 2022, le Maroc entame la compétition en confiance, à la faveur de ses récentes prestations convaincantes, tandis que la Belgique, qui a longtemps régné sur le classement mondial de la FIFA, tentera de redorer son blason terni par des contre-performances.

L’équipe nationale du Maroc dispose en effet de joueurs qui brillent avec leurs équipes dans les principaux championnats. Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofiane Boufal, Noussair Mazraoui, Abderrazak Hamed-Allah, sont autant de noms qui font trembler les défenses adverses, dévoilés par le sélectionneur national, Walid Regragui, qui peut se targuer de les avoir à disposition lors de cette compétition, au vu de leur talent et de leur expérience.

Fraîchement nommé sur le banc des Lions de l’Atlas à moins de 100 jours du Mondial, Regragui a marqué de son empreinte le jeu de la sélection nationale, notamment lors des matchs amicaux de préparation au Mondial contre le Chili (2-0) et le Paraguay (0-0), où les éléments nationaux ont affiché une discipline tactique et un jeu dynamique.

Les Diables Rouges, logés avec le Maroc dans le groupe F qui compte également la Croatie et le Canada, tenteront, eux ,de revenir en force après des prestations décevantes et une relégation au 2e rang du classement FIFA derrière Brésil, une deuxième place que la Belgique n’a pas quitté depuis mars 2022.

La Belgique a montré un visage terne lors de ses sorties en compétition l’année écoulée avec une élimination en quart de finale du dernier Euro contre l’Italie (1-2) et de la ligue des Nations de l’UEFA face à la France (2-3).

L’équipe du plat pays peut néanmoins compter sur ses piliers, à l’instar du gardien de but Thibaut Courtois, du milieu de terrain Kevin De Bruyne, ainsi que de Romelu Lukaku et Eden Hazard.

La Croatie, défaite par la France en finale de la précédente édition de la Coupe du monde de 2018 en Russie, peut aussi compter sur l’expérience de ses cadres comme Luka Modric, Dejan Lovren et Ivan Perisic, qui figurent sur la liste dévoilée par l’entraîneur Zlatko Dalic.

Le Canada, de retour à la Coupe du monde après 36 ans de leur unique participation en 1986 au Mexique, a montré un visage agressif lors de la phase de qualification au Mondial du Qatar, avec à la clé une première place de la Zone Concafaf, au détriment des cadors qui sont le Mexique et les Etats-Unis, pourtant rodés à cet exercice.

Les « Reds » ont signé un bilan remarquable en chemin vers le mondial qatari avec au compteur 8 victoires, 4 nuls et 2 défaites seulement, une forme acquise grâce à la présence de l’attaquant de Lille, Jonathan David et du latéral gauche du Bayern Munich, Alphonso Davies.

Évoluant dans un groupe relevé, la sélection nationale du Maroc aura du pain sur la planche mais dispose de tous les ingrédients pour faire sensation lors de cette Coupe du monde.