Suspendu par la commission de discipline de la CAF pour quatre matchs (dont 2 avec sursis), Oualid Regragui avait ensuite été relaxé par la commission d’Appel de la CAF, bien qu’ayant purgé un match de suspension face à la Zambie lors de la 3e journée de la phase de groupes.

Alors qu’on croyait le dossier archivé, la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a surpris tout le monde lundi en publiant un communiqué annonçant l’intention des Congolais de porter l’affaire devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). La Fédération congolaise se dit convaincue du caractère totalement injustifiée de cette annulation.

Abstraction faite du caractère disciplinaire et juridique du litige entre la Fédération marocaine et son homologue congolaise, les Lions de l’Atlas et les Léopards ne pourraient se retrouver qu’en finale de la CAN 2023, au cas où les deux sélections remporteraient l’ensemble de leurs matchs respectifs (3 pour le Maroc, 2 pour la RDC).