Meilleur buteur mondial de l’année 2019, star d’Al Nassr (Arabie Saoudite), l’enfant de Safi avait quitté le lieu de rassemblement des Lions de l’Atlas à quelques jours de la CAN 2019 dans la plus grande incompréhension. Nabil Dirar, présent dans la tanière, donne sa version des faits.

“Franchement, je n’ai rien à dire au sujet de Hamdallah. Techniquement et physiquement, c’est un grand joueur et en plus, il est calme. Le souci, c’est qu’il s’est passé un problème entre lui et un autre joueur.

Et puis il n’était plus à l’aise (…) Je lui ai demandé de rester concentré et lui ai rappelé qu’il est le numéro 1 en tant qu’attaquant de pointe.

Je lui ai parlé parce que je m’assois à ses côtés pendant les repas et nous prions toujours ensemble avec Abdelhamid et Fajr.

Après, on a essayé de le retenir, mais il voulait rentrer. On a été déstabilisés”, explique Dirar.

Puis l’ancien de Monaco raconte comment Hamdallah a pris toutes ses affaires et, malgré les tentatives de Dirar de le retenir, s’en est allé avec un ami qui est venu le récupérer à Marrakech.

Interrogé sur le rôle de l’entraîneur Hervé Renard et du capitaine Medhi Benatia pour empêcher ce départ, Dirar lance: “ils mangeaient des sushis. Quand ils ont terminé, il était parti”. Il a rappelé que Hamdallah se sentait “étouffé” et “mal à l’aise”.

Vidéo ci dessous