L’intérêt de la Premier League pour Hakim Ziyech ne date pas de cette année. Dès son adolescence, le Lion de l’Atlas était déjà convoité par l’Ajax, le PSV et un certain nombre de clubs anglais. 

Son entraîneur chez les Jong Heerenveen, Hans de Jong, a révélé dans une conversation avec Sky Sports.

Ziyech a fréquenté l’académie de Heerenveen avant de rejoindra rapidement sa première équipe. Deux ans plus tard, il a rejoint le FC Twente en 2014 avant de s’affirmer avec les ajacides. 

“L’Ajax voulait l’avoir avant, le PSV le voulait aussi. Il y avait même un certain nombre de clubs anglais qui le voulaient. Mais nous lui avons expliqué qu’il était bien trop jeune pour aller en Angleterre à l’époque”, explique De Jong.

Le Lion de l’Atlas débarque à Amsterdam l’été 2016 où il brille de mille feux. Aujourd’hui, il est la toute première recrue de Frank Lampard qui désire construire son équipe autour de lui.
Les choses n’ont pas été toujours faciles pour l’international marocain aujourd’hui agé de 27as. De Jong se souvient bien de l’arrivée de Ziyech à Heerenveen. “Ce fut une période très difficile pour Hakim et sa famille,” dit-il en référence au décès de Mr Ziyech père. Hakim était âgé de dix ans.

J’ai immédiatement réalisé qu’il était l’un des meilleurs que nous ayons eu ici. Le club savait ce qu’il traversait à l’époque. Il venait d’une petite ville et sa famille pensait que ce serait bien pour lui de venir à Heerenveen. C’est calme ici et il n’y a pas beaucoup de tentations. Le football est généralement la chose la plus importante dans la vie d’un adolescent de treize ans. C’était particulièrement important pour lui.

Mr Hans de Jong rit lorsqu’il lit que Ziyech n’est pas assez bon physiquement pour la Premier League. “Les gens disent toujours qu’il a des problèmes physiques. C’est ce que tout le monde dit maintenant. Ce qu’ils ont également dit à l’académie des jeunes de Heerenveen et quand il est allé au FC Twente. Même à Ajax, ils l’ont dit la même chose. Je ne pense pas que ce sera un problème. Je n’ai absolument aucun doute qu’il relèvera également ce prochain défi.