Mustapha Hadji

Mustapha Hadji a abordé le cas de plusieurs joueurs marocains expatriés tels que Hamdallah, Ounajem, El-Arabi et Bencharki.

L’adjoint de Vahid Halilhodzic ne tarie pas d’éloges sur Achraf Bencharki qui brille sur la scène africaine depuis qu’il a rejoint Zamalek SC. Néanmoins, Hadji estime que l’attaquant Bencharki doit quitter l’Égypte pour l’Europe le plus tôt possible. Achraf serait convoité par quelques clubs européens comme l’Olympiakos de Youssef El Arabi.

À Lens, quand il était en deuxième division de France, il n’était pas content. Il est encore jeune et il a de grandes qualités. Achraf joue très bien en Égypte, mais si à mon avis il veut monter vers un autre niveau, il doit sortir de là et jouer en Europe… J’adorerais le voir en Europe. Il peut jouer aux deux extrémités de l’attaque, derrière l’attaquant, mais aussi comme attaquant de pointe. Il a une bonne technique et la capacité de marquer des buts. Mais il doit sortir de là. S’il le fait dans un à deux ans, il sera peut-être trop tard,” conclut Mustapha Hadji sur Bencharki.

El-Arabi, la résurrection

Hadji a ensuite évoqué le cas de Youssef El Arabi, le sériel buteur du championnat grec avec 18 buts en 27 matchs. “En général, nous ne convoquons pas joueurs qui évoluent Qatar, donc il lui a fallu beaucoup de temps pour être appelé en sélection. Nous savions qu’il marquait des buts, mais ceux qui jouent en Europe sont préférés. Youssef est un professionnel, il voulait retourner en Europe à un haut niveau…

Et d’ajouter sur El-Arabi : “Chaque fois qu’il vient en équipe nationale, il respecte son travail et travaille professionnellement… Il a peut-être 33 ans, mais il marque des buts et les équipes veulent de tels joueurs… J’aimerais personnellement qu’il reste à Olympiakos. Là, ils lui font confiance, les gens l’aiment. Il vaut donc mieux qu’il y rester et y termine sa carrière. S’il change d’équipe, il peut ne pas avoir la même présence positive. Il vaut mieux rester là où on passe un bon moment.” 

Le retour de Hamdallah

Enfin, Mustapha Hadji n’exclut pas un éventuel retour en sélection d’Abderrazak Hamdallah. “La porte de l’équipe nationale est ouverte à tous les Marocains de par le monde. L’incident qui s’était produit est désormais oublié, a assuré Mustapha Hadji. Je communique avec lui, et j’espère qu’il reviendra bientôt. Je suis sûr qu’il a son mot à dire. S’il ne s’agissait que de moi, Abderrazak Hamdallah devrait intégrer le onze national le plus vite possible.

Hadji évoque les autres Lions

Concernant les autres joueurs comme Mohamed Ounnajem ou encore, Walid Azaro, Hadji admet que “ces joueurs se sont illustrés dans de grands clubs. Mais le fait de jouer dans un grand club n’est pas forcément la clé pour intégrer l’équipe nationale. Ils sont talentueux et doivent persévérer pour s’améliorer davantage.”