Image lionsdelatlas par défaut

Longtemps indésirable au Maroc, Mouhcine Moutouali a su inverser la tendance et s’apprête désormais à disputer la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013 dans son pays. Il y a quatre ans pourtant, le capitaine du Raja de Casablanca a été placé sur la liste noire du football marocain suite à de nombreux problémes sur et hors du terrain. Mais le meneur de jeu a m&ucircri et, la saison derniére, il a permis aux Aigles Verts de devenir champions du Maroc et de se qualifier ainsi pour la deuxiéme Coupe du Monde des Clubs de leur histoire.

A quelques jours du coup d’envoi du tournoi, l’homme au brassard est bien décidé à y faire bonne figure. “Le Raja est un club à dimension internationale et il ne faut pas oublier qu’il a été la premiére équipe africaine à participer à la Coupe du Monde des Clubs, en 2000”, rappelle le joueur de 29 ans au micro de FIFA. com. “Personnellement, je suis heureux de disputer pour la premiére fois une compétition internationale de ce niveau et j’espére que nous ferons de notre mieux”.

L’objectif du club dans cette compétition qui se déroule à domicile est de faire mieux qu’en 2000, o&ugrave il a essuyé trois défaites face à Corinthians, au Real Madrid et à Al Nasr. “Notre appétit sera énorme compte tenu de la premiére participation”, annonce le meilleur joueur de la saison 2010/11. “Si vous interrogez un Marocain sur l’édition 2000, il évoquera le duel face au Real Madrid, dont on parle encore sur les réseaux sociaux et qui demeure la vidéo sportive la plus vendue au Maroc. Nous n’oublierons jamais ce match o&ugrave nous avons démontré que nous étions une équipe de niveau international face à Fernando Hierro, Iker Casillas et les autres stars madrilénes. “

Un adversaire bien connu, un autre un peu moins Des stars,Moutouali et les supporters marocains espérent en rencontrer s’ils parviennent à croiser la route du Bayern Munich. Mais la réalisation de ce rêve passe d’abord par une victoire face au club néo-zélandais d’Auckland City. “Nous allons déjà essayer de gagner le premier match, puis le quart de finale et la demi-finale !”, répond-il le sourire aux lévres. “Si nous atteignons la finale, nous ferons tout pour défendre la réputation du Raja et du football marocain. Je souhaite que ce rêve devienne réalité et que nous affrontions la plus prestigieuse équipe du monde. Ce serait merveilleux de jouer face à Franck Ribéry, Arjen Robben et les autres grands joueurs du club bavarois. “

Pour l’entrée en lice le11 décembre, l’ancien joueur d’Emiratesreconnaît en savoir beaucoup moins sur Auckland City, quipourtant participé quatre fois à la Coupe du Monde des Clubs. “Pour être franc, je ne connais rien de cette équipe, mais ses nombreuses participations à la Coupe du Monde démontrent qu’il s’agit d’une formation de niveau international”, admet Moutouali. “Le match d’ouverture ne sera donc pas facile, mais nous espérons le réussir pour aller le plus loin possible dans la compétition. Les joueurs, le staff technique et les dirigeants souhaitent faire mieux que par le passé. Pour cela il faut bien se préparer, étudier le jeu de l’adversaire et le respecter. Tout le monde nous voit vainqueurs face à Auckland City mais cela est présomptueux”.

Aujourd’hui, le milieu de terrain du Rajase sentcapable de mener l’équipe avec succés dans cette grande compétition, mais s’en remet à l’arme collective. “Ce n’est pas uniquement à Mouhcine Moutouali de faire la différence”, prévient-il. “Si mes coéquipiers sont dans leur forme habituelle, nous obtiendrons de bons résultats. Sans eux, je ne peux rien faire car ils sont ma force. “