71097283_2571269436266430_7097072670797201408_n

Elle a tout donné sur la piste du Stade International Khalifa, mais elle n’a pas été récompensée. La faute à une course très rapide menée en main de maître par l’Ougandaise, Halimah Nakkayi qui a devancé les deux américaines Raevyn Rogers et Ajee Wilson.

Arafi, qui n’a qu’une seule course cette année dans les jambes avant d’arriver à Doha, a assuré que la course a été très rapide, mais aussi qu’elle n’a pas bien récupéré de sa demi- finale où elle a déployé un efforts considérable”, a-t-elle indiqué au Micro du Matin en zone mixte.

Et de poursuivre : “j’aurais voulu être sur le podium, mais je ressentais encore la fatigue de la demi-finale. C’est pourquoi j’ai flanché dans la dernière ligne droite. Mais, c’est un honneur déjà d’atteindre la finale”. Concernant sa participation dans l’épreuve de 1500m, Arafi a souligné qu’elle est venue à Doha pour bien représenté le Maroc et rendre fiers les Marocains, malgré les conditions climatiques difficiles.