Image lionsdelatlas par défaut

Élu meilleur joueur de la Ligue 2 en février, le défenseur marocain du leader rémois Yunis Abdelhamid n’a pas été convoqué par Hervé Renard pour le dernier rassemblement des Lions de l’Atlas. Mais l’ancien pensionnaire de Dijon croit encore en ses chances d’être à la Coupe du Monde en Russie.

Dans une longue interview accordée à France Football, le défenseur de Reims ne cache pas qu’il «pense un petit peu”à la Coupe du Monde. Il poursuit: «En tant que Marocain, et en ayant déjà été sélectionné avec le Maroc, c’est un rêve de la jouer. Je me concentre déjà sur mon club, c’est la seule chose qui m’y amènera. Je sais bien que je pars avec un petit handicap car je n’ai pas fait partie des derniers rassemblements. Mais tant que la liste n’est pas faite, je reste déterminé à bosser. Et quoi qu’il arrive, je serai derrière le Maroc à 100%. »

Interrogé également sur l’objectif de l’équipe nationale en Russie, l’international marocain répond: «Connaissant le sélectionneur, le staff et les joueurs, l’objectif est de passer le premier tour. C’est un groupe très difficile, on le sait. La Coupe du monde a été préparée très sérieusement, on a nos chances. Il faudra bien rentrer dans la compétition face à l’Iran. Nos deux premiers matches sont les deux plus “abordables”. Je dis bien entre guillemets, car au Portugal il y a Cristiano Ronaldo. Et quand on voit les Espagnols qui corrigent l’Argentine, ça fait peur (rires). Mais tout est jouable. Pourquoi pas nous ? Collectivement, le Maroc a les joueurs qu’il faut pour défier les grandes nations, comme Ziyech, Harit, Belhanda ou Benatia. »