Image lionsdelatlas par défaut

L’AS Monaco a contesté vendredi “les termes employés dans le rapport de l’arbitre”, à la suite de l’exclusion du joueur monégasque Nabil Dirar, contre Nice (1-0) le 6 février dernier.

“Les termes employés dans le rapport de l’arbitre du match sont sans commune mesure avec les actes incriminés, écrit le club dans un communiqué. En aucun cas, le joueur n’a porté un +coup de tête+ à l’arbitre de la rencontre, comme l’ont constaté tous les observateurs présents. “Si, selon ce communiqué, le club tient à préciser qu’il “a toujours été respectueux du corps arbitral et de ses décisions”, il “espère que la commission de discipline de la LFP pourra juger en toute impartialité et restera hermétique à toute tentative de pression”, et souhaite également “que le joueur soit sanctionné pour la réalité de son geste, à savoir une contestation trop virulente”. Tout en soutenant Nabil Dirar, Monaco “condamne la mauvaise réaction de son joueur et accepte le principe d’une sanction”. Le club tient tout de même “à faire part de son inquiétude après la mise en instruction du dossier de son joueur, suspendu pour au moins quatre matches (Sochaux, Saint-Etienne, Troyes et Nantes, NDLR). ” Jeudi soir, la commission de discipline avait décidé de suspendre Nabil Dirar à titre conservatoire et de placer le dossier en instruction, à la suite de la lecture du rapport de l’arbitre (Tony Chapron) et de son arbitre assistant. Interrogé à ce sujet vendredi en conférence de presse, l’entraîneur de Monaco, Leonardo Jardim, a indiqué qu’il “respecte la décision de la commission” et qu’il “sera attentif pour l’avenir”. “La commission et le club font leur travail, a précisé Jardim. Il y a eu un communiqué. Le sujet est clos. ” Dirar sera de nouveau convoqué par la commission de discipline pour la séance du jeudi 3 mars. Il avait été exclu le 6 février dernier lors de Monaco-Nice (1-0) par M. Chapron.