Ihattaren_Lion

La fin justifie les moyens ? Mohamed Ihattaren fait ce qu’il faut pour paraitre dans une période difficile et visiblement, ça lui réussit puisqu’il n’est pas titulaire au PSV en ce début de saison.

Les Oranjes ne voudront pas d’un joueur instable et moins engagé. Ihattaren l’a bien compris en entretenant cette image roublarde qu’il véhicule depuis cet été. Et il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que les médias néerlandais doutent de son éclosion. Certains parient beaucoup moins sur sa réussite au plus haut niveau et sont moins motivés à réclamer sa convocation avec les Oranjes.

Ihattaren, 18 ans, était sûr d’une place dans l’équipe du PSV la saison dernière, mais ce n’est plus le cas avec Roger Schmidt qui lui reproche son excès de poids et son manque d’implication. Le dernier jour du mercato, l’équipe d’Eindhoven a attiré trois autres milieux de terrain dont Mario Götze. Ce dernier en particulier peut être considéré comme un concurrent direct d’Ihattaren mais cela préoccupe moins le jeune marocain.

Comme beaucoup, le directeur technique du PSV estime que Mohamed Ihattaren a besoin d’être aider alors qu’il a surtout besoin d’être libéré. “Il faut l’aider et lui redonner confiance. Il faut aussi instaurer la paix autour de lui. Alors je suis persuadé que son talent émergera.

Seulement, Mohamed Ihattaren ne peut trouver la paix sans libérer son cœur et se réconcilier avec son identité qui lui rappellent constamment qu’il est profondément marocain.

Pour le directeur technique du PSV, de Jong, Mohamed Ihattaren “fait confiance aux gens autour de lui, mais il ne devrait pas avoir trop de monde autour de lui,” constate le technicien. Il est vrai qu’en isolant un gamin et en le privant de conseil, il devient plus facile de manipuler son choix et de forcer ses décisions.

D’ailleurs, une sources bien informée a affirmé à notre rédaction que Mohamed Ihattaren aurait bel et bien décidé d’opter pour le Maroc. Le milieu de 18 ans se voit volontiers dans la peau d’un Lion de l’Atlas et il ne tardera pas à le faire savoir pour se débarrasser de cette pression inutile. Son forfait “diplomatique” avec les Oranjes est clairement un appel à l’aide, un S.O.S pour le libérer de l’emprise de la KNVB bien décidée à sceller rapidement son sort.

Mo doit juste se concentrer sur le talent dont il dispose pour développer cela. Nous devons l’aider avec cela… Il veut réussir au club et nous voulons qu’il réussisse au PSV.