Image lionsdelatlas par défaut

En marge de la double confrontation entre le Maroc et le Mali (Groupe C), le 1er septembre à Rabat et le 5 septembre à Bamako pour les éliminatoires du Mondial « Russie-2018 », le sélectionneur du Mali, Alain Giresse a exprimé sa méfiance des Lions de l’Atlas mais garde sa confiance en son groupe qu’il juge capable de contrarier les plans marocains

« C’est une bonne équipe, les joueurs sont expérimentés et évoluent dans de grands clubs. Elle repose sur un collectif bien huilé et utilise un système variable. Ses attaquants axiaux, quels qu’ils soient sont très complémentaires et leurs joueurs de couloirs apportent de la vitesse », a expliqué le sélectionneur du Mali devant la presse. « C’est une équipe compacte, solide athlétiquement, qui connaît bien son football. Collectivement, c’est une équipe performante “précise-t-il en évoquant les Lions de l’Atlas de Hérvé Renard qui ne sont pas mieux lotis que les les Aigles du Mali dans cette course effrénée pour la qualification au Mondial 2018 « Il faut se relancer, car les deux matchs qui attendant le Mali semblent très délicats, sans oublier les autres qui suivent face à la Côte d’Ivoire et au Gabon, le leader et le second ex aequo », a estimé Alain Giresse qui seveut malgré tout confiant pour l’issue de cette double confrontion face au Maroc. « Prenons garde à ne pas commettre les mêmes erreurs que lors de la journée inaugurale face aux Éléphants. Il nous faudra être solidaires et très disciplinés tactiquement car à Bouaké, nous avons joué avec trois ou quatre jeunes et c’était très difficile. Nous avons des joueurs qui évoluent en Ligue 1 française mais ne jouent pas beaucoup et d’autres qui sont en division inférieure. Pour le moment, c’est un mercato qui ne nous a rien apporté mais c’est un groupe qui pourrait facilement se mettre en place », dit-il en prévision de ce double duel crucial face au Maroc.