65590435_2401179516608757_5547560942708981760_n-1

Plus que 24 heures nous séparent du choc de l’équipe nationale contre le Bénin, en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

Les hommes d’Hervé Renard ont fait un parcours sans faute en phase de poules, après les victoires contre la Namibie, la Côte d’Ivoire, et l’Afrique du Sud. “Les choses sérieuses commencent”, selon Mbarek Boussoufa.

“Notre stratégie sera toujours la même. Mentalement, nous savons qu’on va jouer contre un adversaire différend de ceux des derniers matchs. On doit se concentrer et on va se préparer avec le staff comme il faut pour bien négocier cette rencontre”, a confié le joueur en conférence de presse.

Le choc se jouera sous une forte chaleur. “Ce n’est pas un problème”, selon Boussoufa, qui indique que les joueurs se sont habitués aux conditions en Egypte. “L’heure du match n’est pas un cadeau, puisqu’il fait chaud au Caire l’après-midi. On sent une forte chaleur lorsqu’on joue mais nous n’avons pas le choix. C’est l’Égypte, nous nous sommes habitués et les joueurs sont conscients de tout cela. On aurait bien aimé jouer un peu plus tard, mais c’est pas grave, on accepte”, a-t-il dit.

Le coup d’envoi de cette rencontre sera donné vendredi à 17H, sur la pelouse du stade Al Salam du Caire. Le gagnant jouera contre le vainqueur du choc qui oppose le Sénégal à l’Ouganda à 20H.

SourceFRMF