Image lionsdelatlas par défaut

Notre première victoire à l’extérieur depuis plus de 5 ans, contre STP, est loin d’être une bonne référence puis qu’elle a été jugée trop facile par bon nombre d’observateurs. Son résultat, 0-3 ne peut refléter la valeur réelle du travail accompli par le sélectionneur national, Badou Zaki et son staff technique qui s’apprêtent à affronter deux des bêtes noires des Lions, à savoir les Éléphants, champions d’Afrique en titre, et le Syli national de la Guinée.

Nul doute que sur papier et en dépit de l’absence de joueurs importants comme Mehdi Benatia ou encore Nordin Amrabat, la sélection des Lions de l’Atlas, formée par Badou Zaki en marge de ces matchs amicaux, a malgré tout fière allure maintenant que les 23 places ont été réservées aux plus méritants d’entre les joueurs compétitifs, avec une exception faite pour Hachim Mastour sans offusquer personne. Visiblement, à travers les derniers reportages vidéos, il sembles que les Lions ont su créer en leur sein une ambiance de camaraderie propice au renforcement de la cohésion au sein du groupe. Deux points positifs à signaler en attendant de belles prestations sur la pelouse. Quoi qu’il en soit, les Lions de l’Atlas affronteront ces deux grandes nations du Football Africain avec l’ambition de réaliser un double coup afin de renforcer leur capitale confiance et stabiliser leur structure avec un, voire deux matchs références. Au dela du caractère amical de la rencontre, nous nous permettons d’espérer que nous sommes à la veille d’un « virage à 180° “de notre mentalité en cas de succès de notre sélection nationale face à des Eléphants enclin à des doutes avec un technicien Français, Michel Dussuyer, pas vraiment convaincant depuis son arrivée à la tête d’une sélection Ivoirienne en pleine mutation. Autant dire qu’il ne vient pas à Agadir pour faire de la figuration. Même constat pour le second adversaire français de la semaine, Luis Fernandez et son Syli national, qui se mesurera aux Fennecs Algériens ce vendredi à 18h00 avant de prendre l’avion pour rejoindre Agadir. Bref, toutes les conditions sont réunies pour vivre deux belles rencontres de football avec, on l’espère, deux victoires des Lions de l’Atlas. Dima Lions