Ligue des Champions CAF

Le Tribunal arbitral du sport a rejeté l’appel du WAC Casablanca, qui contestait la victoire de l’Espérance de Tunis lors de la finale de la Ligue des Champions 2018-2019.

C’est peut-être la fin d’un feuilleton qui ne fait pas forcément honneur au football africain, celui de la finale de la Ligue des Champions entre l’Espérance de Tunis et le Wydad Casablanca. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté l’appel déposé par le club marocain concernant la manche retour de cette double confrontation houleuse.

Ce jour-là, le 31 mai 2019 (ou plutôt au milieu de la nuit suivante), les Tunisiens s’étaient vus remettre le trophée à l’issue d’une rencontre longuement interrompue en raison d’un problème lié au VAR, l’assistance vidéo à l’arbitrage. Ce sacre des Sang et Or avait été confirmé par la Confédération africaine de football après quelques flottements.

« En conséquence, l’Espérance Sportive de Tunis reste le vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF 2018/2019, écrit la cour arbitrale basée en Suisse. La Formation du TAS a établi en particulier que la décision des joueurs du WAC de ne pas reprendre la partie après l’interruption de la finale retour à la 59e minute du match constituait bien un abandon au sens de l’article 148 du Code disciplinaire de la CAF […] ».

Pour rappel, un long bras de fer juridique opposait depuis le club wydadi à la CAF.(BeInSport)