Image lionsdelatlas par défaut

Le jeune espoir du PSV, Zakaria Aboukhlal (18 ans) n’est plus qu’à un crampon du monde professionnel qu’il côtoie avec le statut de stagiaire depuis quelques semaines avant de faire ses débuts officiels en Eredivisie avec le PSV.

Aboukhlal était du voyage au Qatar avec l’équipe première du PSV à l’occasion du stage hivernal qui s’est déroulé à Doha début janvier. L’international espoir néerlandais d’origine maroco-libyenne, est entré en jeu lors du match amical contre le Club de Bruge de Sofyan Amrabat (victoire 2-1), mais aujourd’hui, il espère faire ses débuts le plus tôt possible dans l’Eredivisie. Très jeune, Zakaria Aboukhlal a eu une proposition de l’académie de l’Ajax mais il a préféré rejoindre le club de son coeur, le PSV. “ l’Ajax me voulait aussi mais j’ai toujours rêvé de jouer pour le PSV. J’avais déjà ça en tête quand j’étais encore un petit garçon, en partie à cause des Marocains qui ont joué ici (PSV), comme Ibrahim Afellay, Zakaria Labyad, Zakaria Bakkali. . . “, a déclaré Aboukhlal lors d’un interview accordée à ELF Voebal dans lequel il se livre aux cotés de sa maman, Mme Lamya Aboukhlal, ancienne athlète et sprinteuse marocaine. On comprend dès lors d’ou viennent sa rapidité et son explosibilité. Alors qu’il y avait les J. O en vue, Mme Lamya Aboukhlal a brusquement arrêté sa carrière d’athlète pour fonder sa famille en épousant Mr Tarek Aboukhlal. “Je n’ai jamais eu de regrets. J’ai quatre beaux enfants. “Dans cet entretien réalisé par ELF Voetbal, on apprend queZakaria et sa famille ont vécu 3 ans à Casablanca lorsque son père s’y est installé pour son travail avant de retourner à Rotterdam. Une période qui lui rappelle le régime strict de l’école privée. “Je me souviens que je voulais seulement jouer au football. Pas dans un club, mais dans la rue ou dans la cour d’école. Parfois, on donnait quelques coups de pied dans les boîtes ” ajoute Zakaria toujours avec le sourire. A 18 ans, Zakaria Aboukhlal a encore le temps avant de prendre une décision finale concernant la suite qu’il donnera à sa carrière internationale. En ce moment, il porte le maillot des Oranje U19, “maintenant, les Pays-Bas sont le premier choix, mais je ne peux pas dire si ce sera le cas à l’avenir. ” laisse entendre Zakaria qui se garde la Libye ou le Maroc comme autre alternative. Quant à la Lionne Lamya, en bonne maman, elle répond : “Je veux seulement le meilleur pour lui. Bien sûr, je peux l’aider s’il a des questions, mais c’est à lui de décider de son avenir comme je l’ai moi-même fait il y a des années.