Image lionsdelatlas par défaut

Le Maroc devrait compléter de nombreux projets cités dans son dossier de candidature pour l’organisation de la Coupe du monde 2026 même en cas de perte face au dossier nord-américain.

Le directeur général du Comité de candidature Maroc 2026, Hicham El Amran a insisté dans sa récente présentation devant la presse mondiale à Bruxelles sur le fait que les projets présentés par le dossier marocain continueraient même en cas de défaite durant le vote prévu le 13 juin prochain. “Nous continuerons les projets, car c’est pour le bien de notre pays et de notre continent, pas seulement pour accueillir la Coupe du Monde”, a-t-il déclaré à BBC Sport. “Nous sommes intéressés par une chose: gagner, mais même si nous ne gagnerons pas et que nous perdons avec le fair-play, tout ira bien pour nous” rajoute l’ancien secrétaire général de la CAF. Parmi les chantiers promis par le Maroc figurent la modernisation et la construction d’autoroutes, de nouveaux trains à grande vitesse et une augmentation de la capacité aéroportuaire. Le dossier marocain propose également 14 stades pour le Mondial, dont cinq déjà existants et feront objet de rénovation, outre les nouveaux stades modulaires qui pourraient être réduits après le Mondial.