el_arabi_olympiakos

On attendait Taarabt, Ziyech, Mazraoui ou encore En-Nesyri et Idrissi, finalement, c’est El Arabi qui crée l’exploit en éliminant en Ligue Europa.

Bien placés après leur succès de l’aller, les finalistes de l’an dernier ont concédé l’ouverture du score à Pape Cissé (53e).

En prolongation, Aubameyang a cru délivrer les siens grâce à un ciseau magnifique, mais El-Arabi a sorti sa kalach pour anéantir les espoirs des Gunners alors tout proches d’une qualification.

Le but de Youssef El Arabi contre les Gunners, à une minute de la fin des prolongations, a fait trop mal à Arsenal. Arteta et son équipe se sont exaltés quand Aubameyang les a gratifié d’un joli but, mais il a suffit d’un coup de mitraillette d’Al Arabi pour mettre à terre tous les Gunners.

Ça fait mal, très mal“, a déclaré Arteta. “Nous avions beaucoup d’espoir dans cette compétition. C’était un excellent moyen pour nous de décrocher un titre.

« Je n’ai plus de voix, on chante dans le vestiaire. C’est un moment historique pour le club. On a fait un grand match. On a fait douter cette équipe. C’est un symbole. C’est l’état d’esprit de cette équipe, un club formidable. Je suis épaté », a lancé le français Mathieu Valbuena.

Sorti à la fin du temps réglementaire, le milieu français a vécu du banc de touche le coup de grâce porté par le Lion de l’Atlas, Youssef El Arabi. “On n’en croyait pas nos yeux. J’ai couru jusqu’aux supporters. Ils étaient nombreux (5200), ils ont fait beaucoup de bruit. C’était vraiment fantastique !»