L’Inter comme le Real, se devait de l’emporter pour rester en vie dans ce relevé groupe B. Avec une équipe remaniée, sans Ramos ni Benzema, le club espagnol lançait parfaitement son match à San Siro en obtenant un penalty pour une faute de Barella sur Odegaard. Penalty que transformait Eden Hazard pour idéalement lancer les siens (0-1, 6e). Les hommes de Zidane se procuraient plusieurs occasions nettes, avec le poteau touché par Lucas Vazquez (13e) ou encore Ferland Mendy seul dans la surface qui choisissait le centre plutôt que le tir (17e).

L’Inter se réveillait enfin après ces 20 premières minutes délicates et se montrait plus saignant. Mais le ciel allait lui tomber sur la tête, avec l’expulsion d’Arturo Vidal. Tout commençait dans la surface du Real Madrid, le Chilien était légèrement retenu par Modric et légèrement fauché par Varane.

Il s’écroulait mais l’arbitre de la rencontre, Anthony Taylor, ne bronchait pas, ce qui déclenchait la colère de Vidal. Le premier carton jaune pour contestation ne suffisait pas et il en récoltait un deuxième, synonyme d’expulsion (33e). De quoi encore plus compliquer la tâche de son équipe, en bien mauvaise posture.

Et il marquait le but du break, par Rodrygo, qui reprenait victorieusement du droit un centre de Lucas Vazquez (0-2, 59e).L’Inter quasiment éliminé de la Ligue des Champions…
L’Inter n’arrivait pas à se montrer dangereux et concédait logiquement cette défaite, qui le place dans une situation très délicate (dernier du groupe avec 2 points).