La magnifique volée de Selim Amallah (vidéo)

Le Standard de Philippe Montanier, qui avait opté pour un onze de base identique à celui qui était venu à bout du Cercle de Bruges lors de la première journée de la compétition, s’est rapidement installé dans la moitié de terrain waeslandienne.

Il a toutefois fallu attendre la dixième minute de jeu pour assister à la première frappe cadrée, mais l’essai de Kostas Laifis n’a pas inquiété Lucas Pirard.
Waasland-Beveren, avec une équipe bien plus inspirée que celle qui a terminé à la dernière place du championnat 2019-2020, a empêché le Standard de se créer de réelles occasions en première période.
Les Liégeois auraient toutefois pu (dû ?) obtenir un penalty après une intervention de Maximiliano Caufriez, qui semble avoir accroché fautivement la cheville de Maxime Lestienne dans le grand rectangle à la demi-heure de jeu.

Au retour des vestiaires, les joueurs locaux se sont créé la plus belle occasion de la rencontre : parfaitement servi par Alessandro Albanese, Andrija Vukcevic a tenté sa chance, mais son envoi a été repoussé par Arnaud Bodart (48’).

Le Liégeois Alessandro Albanese, en partie formé au Standard, a remis ça quelques minutes plus tard : il s’est joué facilement de Mergim Vojvoda et a adressé un véritable caviar à Jur Schrijvers, dont la frappe n’a laissé aucune chance à Arnaud Bodart (60’ 1-0).

Loin d’être abattus, les Liégeois ont rapidement réagi et égalisé via une jolie reprise de volée de Selim Amallah, idéalement placé pour envoyer un centre en retrait de Collins Fai au fond des filets waeslandiens (67’ 1-1). Premier but de la saison en championnat de l’international marocain.
Pas rassasiés, les Rouches, enfin conquérants, ont pris les commandes de la rencontre grâce à Samuel Bastien, déjà buteur contre le Cercle la semaine dernière et servi par un Felipe Avenatti en position de pivot (70’ 1-2).