Karim Mossaoui n’était pas prédestiné à devenir une célébrité du Futsal. Au début de sa carrière, il a évolué avec Excelsior et Sittard et disputé 47 matchs en Kitchen Champion Division.

Alors qu’il était attendu pour percer et atteindre la Eredivisie, Mossaoui a disparu des radars. Il réapparaît en Bulgarie avant de devenir l’un des meilleurs joueurs de Futsal aux Pays-Bas. Aujourd’hui, le dribbleur de 32 ans est adulé telle une grande célébrité en Indonésie.

Avec son club Bintang Timur, sa notoriété a atteint le sommet remplissant à lui seul la salle de son club même.

Le futsal est beaucoup plus important en Indonésie. Les complexes sont exclusivement conçus pour le football en salle. C’est une sorte d’arène de futsal et cette atmosphère n’est vraiment pas normale,” décrit Karim Mossaoui.

Le marocain est une “Star” en Indonésie. Il ne peut pas se promener dans la rue sans être reconnu et abordé. Son compte Instagram est plein de messages et ses buts deviennent viraux en un rien de temps. 

«Je reçois quotidiennement des publications sur les réseaux sociaux avec des choses comme : Pouvez-vous m’envoyer une vidéo, me motiver ? Je veux être comme toi. Tu es vraiment mon exemple…»