Alors qu’il avait souvent tendance à céder dans les dernières minutes cette saison, le Sporting a tenu bon pour empocher une victoire prépondérante face à Genk ce dimanche.

Les Bruxellois avaient pourtant été cueillis à froid dès le début de match sur une erreur du tandem Ait El-Hadj-Miazga, fructifiée par Bongonda. Mais les ouailles de Kompany ont réagi dans la foulée, égalisant grâce à un but (chanceux) d’Amuzu puis passant devant grâce au tout premier but d’un Ait-El Hadj revanchard.

Titulaire indiscutable depuis mi-décembre, Ait El-Hadj enchaine les matches en qualité de meneur de jeu, derrière le trident offensif. Et s’il n’était, pour l’instant, pas encore parvenu à se montrer décisif, le jeune Bruxellois a ouvert son compteur buts ce dimanche face à Genk.Il a marqué son premier but chez les pros. Et de bien belle manière…

Cela fait plaisir, je pense que je fais du bon travail. Le but encaissé, c’est un peu de ma faute. J’ai commencé trop “facile”, j’ai mis un peu de temps à rentrer dans mon match. Après ce but, je savais que c’était de ma faute, mais je ne me suis pas mis de pression, je me suis que pour me faire excuser, je devais marquer.

Il y a a des gens qui n’arrivent pas à continuer le match après une erreur, parce que ça joue sur leur mental. Moi je me suis dit qu’il restait 80 minutes à jouer pour me racheter. Si je ne marquais pas sur cette occasion, je n’allais pas dormir de la nuit. Je dédie ce but à ma famille” conclut le jeune BruxelloisAnouar Ait El-Hadj.