Jonas Jakob Rouhi, du Taekwondo au Football, la Juventus est séduite

Jonas Jakob Rouhi

Comme nous l’avions signalé précédemment, la DTN d’Osian Roberts prospectera dans les pays scandinaves à la recherche de nouveaux talents d’origine marocaine comme Jonas Rouhi.

Plusieurs jeunes prodiges font leur classe dans les clubs danois, norvégiens et suédois. Certains sont déja connus du public marocain à l’image de Robin Tihi, brillant défenseur central de 18 ans. Tihi est courtisé par les plus grands clubs européens après ses prestations prometteuses en première division avec l”ALK Solna.

Toujours en Suède, la DTN de la FRMF s’intéresse particulièrement au jeune Jonas Jakob Rouhi. De père marocain et de maman suédoise, Jonas a été formé à Hammarby IF ou il a passé dix ans. Il a rejoint Brommapojkarna avec lequel il a été remarqué par les scouts de la Juventus qui l’a enrôlé en janvier 2020.  

Jonas Rouhi, le viking

Défenseur né en 2004, Jonas Rouhi fait partie de l’équipe nationale suédoise des jeunes. Le désormais turinois garde néanmoins ses attaches avec le Maroc dont il pourrait porter le maillot à l’avenir.

Rapide, technique et très costaud, Jonas a la particularité d’être un défenseur particulièrement à l’aise ballon au pied gauche. Il est également très à l’aise avec un dobok et des pitaines de Taekwondo puisqu’il est ceinture noire de la discipline.

La saison 2019 de Jonas Rouhi a commencé par une victoire en Coupe de la Ligue avec BP et s’est terminée par un match test à la Juventus. Entre les deux, l’arrière gauche a remporté le tournoi Gothia et fêté sa première sélection avec les cadets suédois.

C’est la meilleure saison de ma vie. Les rêves sont devenus réalité en même temps que j’ai de nouveaux rêves pour lesquels travailler,” dit Jonas Rouhi.

Lors de son match test avec la Juventus, le défenseur a tellement impressionné que la Juventus n’avait pas d’autres choix que de lui proposer un contrat. “Je n’avais pas de grandes attentes, je ne voulais pas être triste et déçu si rien ne se passait. Mais ensuite, quand ils me voulaient, j’étais bien sûr très heureux. Le passage à la Juventus est le meilleur pour ma formation. Le simple fait de pouvoir jouer pour la Juventus est incroyablement important. J’en suis très heureux,” a confié Jonas Rouhi

Jonas contraint au confinement

Cependant, la première expérience avec la Juve a été bousculée en raison de la pandémie du Corona. Rouhi est resté quelques semaines à Turin avant de renter à Stockholm.

Durant le confinement en Italie, Jonas Rouhi, qui n’était pas confiné en Suède, a profité de son temps libre pour apprendre l’italien. Et comme tous les musulmans, il a apprécie le jeûne pendant cette période. “En fait, c’était plus facile de jeûner avec ce Corona. Maintenant, je peux décider moi-même quand je dois m’entraîner et dormir. Les cours est à 16h et c’est la seule heure que je dois respecter. Sinon, je n’ai pas à suivre d’heure particulière. Ce qui est difficile, c’est que je ne peux pas rencontrer mes amis comme d’habitude.

Entre Foot et Taekwondo

Avec plus de temps à Stockholm, Rouhi a profité de l’occasion pour pratiquer sa deuxième passion, à savoir le taekwondo dont il est fier d’avoir une ceinture noire. “J’ai pratiqué le taekwondo pendant six ans jusqu’à ce que je déménage à BP. Je me suis entraîné un peu quand j’étais chez moi à Stockholm. Cela m’a aidé dans le football car j’ai développé des muscles que je ne pouvais pas avoir en pratiquant le football. Vous devenez plus fort dans certaines parties, vous obtenez un bon équilibre et vous pouvez sauter et tirer haut. Le taekwondo présente de nombreux avantages que vous pouvez combiner le football.”

Attaquant à ses débuts, Jonas Rouhi a été repositionné en défense avec BP. “C’est le meilleur changement pour moi. C’est en tant qu’arrière gauche que j’ai rejoint l’équipe nationale. C’était comme si la Juventus me voyait comme arrière gauche. J’aime beaucoup jouer à cette position parce que j’aime suivre les attaques et travailler dur en défense. C’est la meilleure position”.