L’Inter d’Achraf Hakimi a terminé à la deuxième place de Serie A à un point de la Juve. Pourtant, son entraineur, Antonio Conte n’est pas satisfait. Le torchon brûle avec sa direction.

Le technicien italien n’a pas été tendre avec sa direction: “On a reçu des tonnes de merde sur nous, le club n’a rien fait (…) l’année a été très dure (…) les 82 points, ils sont aux joueurs et à moi”, a-t-il lancé avant d’expliquer que “le club est faible, les joueurs et moi ne sommes pas protégés. Le zéro absolu.”

Avec de tels propos, Conte et l’Inter semblent désormais plus éloignés que jamais. Les fameux bilans à faire en fin de saison ont définitivement pris forme avec un constat très amer de l’ancien coach de Chelsea. Sa conclusion est qu’à l’Inter il y a un énorme faussé entre le sportif et le managérial, entre le personnel sur le terrain et celui derrière les bureaux.

L’ancien coach de Chelsea s’est montré fort critique à l’égard de la gestion du club. Pourtant, les dirigeants pensent plutôt avoir montré leur ambition en le choisissant. Ils ont mis des ressources à sa disposition en engageant des stars comme Lukaku ou récemment Hakimi… Le scénario futur se dessine de plus en plus. 

“Si vous voulez réduire l’écart avec la Juventus, vous devez être fort sur le terrain mais surtout en dehors”. Avant de mettre la pression sur Beppe Marotta et Steven Zhang, le président chinois du club: “Il y aura des discussions avec le président après la Ligue Europa. On verra ce qu’on fait”, glisse Conte pour mettre la pression sur ses dirigeants.

Un départ serait donc toujours d’actualité. L’Inter devra penser à un autre coach et notamment à Allegri toujours en pole position pour prendre la destinée des Interistes.

Selon la Corriere Della Sera, ces déclaration tenues à Bergame après le match contre Atalanta ont laissé des traces. Le média italien estime que la démission de Conte est la plus plausible puisque son licenciement coûterait cher à sa direction.

En effet en cas de démission, Antonio Conte renoncerait de fait à ses 12 millions d’euros par saison courant jusqu’en juin 2022. Les deux parties pourrait donc s’asseoir au tour de la table afin de définir d’un éventuel Gentlemen Agreement.