Matthijs De Ligt

Matthijs De Ligt a quitté l’entraînement des Pays-Bas, ce samedi, en signalant des douleurs aux adducteurs. Il est incertain pour l’Euro (11 juin – 11 juillet).

Les Pays-Bas vont-ils perdre la pièce maîtresse de leur défense? Samedi à Faro, au Portugal, Matthijs De Ligt a quitté l’entraînement de la sélection en se plaignant de douleurs aux adducteurs. Le jeune joueur de la Juventus (21 ans) a quitté prématurément la séance, en boitant et en se tenant l’aine côté gauche, selon l’agence de presse ANP.

“Matthijs se plaint des adducteurs depuis vendredi. Il devra passer des examens médicaux afin d’évaluer la gravité de sa blessure”, a déclaré le sélectionneur Frank De Boer à la veille d’un ultime match de préparation face à la Géorgie, dimanche à Enschede (18h00).

Blind, nouveau leader de la défense?

En attendant d’en savoir plus sur la nature de la blessure musculaire, Matthijs De Ligt semble donc incertain pour l’Euro (11 juin-11 juillet). Un forfait serait une très mauvaise nouvelle pour les “Oranje” qui doivent déjà se passer de leur capitaine Virgil van Dijk.

Les Pays-Bas peuvent tout de même compter sur Daley Blind, rétabli après s’être blessé à une cheville en mars dernier. Mais le cadre de l’Ajax est à court de rythme et n’a plus joué depuis. La ligne arrière des Pays-Bas constitue donc le principal souci de Frank De Boer, qui a aussi dû acter le forfait de son gardien titulaire, Jasper Cillessen, testé positif au Covid-19 au début de la campagne de préparation.

Lors du match amical face à l’Ecosse (2-2) mercredi, son remplaçant Tim Krul, n’a pas rassuré. Le sélectionneur pourrait se résoudre à titulariser le vétéran Maarten Stekelenburg (38 ans) pour le début de l’Euro. Les Pays-Bas débutent la compétition le 13 juin face à l’Ukraine. Leurs autres adversaires dans la poule C sont la Macédoine du Nord (13 juin) et l’Autriche (17 juin). (AFP)