Hakim Ziyech

Hakim Ziyech a animé une conférence de presse ce jeudi. Et parallèlement, il a accordé une interview à The Guardian dans laquelle il est revenu sur quelques souvenirs de son aventure avec l’Ajax.

Le meneur de jeu de Chelsea s’est surtout attardé sur cette défaite de l’Ajax en demi-finale de la Ligue des Champions. Il a également abordé son éducation difficile aux Pays-Bas et son clash avec Van Basten.

À un moment donné, Hakim Ziyech avait marqué le but qui avait donné un avantage de 3-0 contre Tottenham. Il se voyait déja en finale de la Ligue des champions 2019 avant que son rêve ne s’écroule trente minutes plus tard. 18 mois plus tard, la frustration est toujours perceptible dans les propos du Lion de l’Atlas.

C’est dur et douloureux. C’est fou ce qui s’est passé à ce moment-là, c’est difficile à accepter. Vous n’obtenez pas toujours ce que vous méritez. Vous devez prendre cela comme une leçon et je l’ai fait. Maintenant, je sais toujours que le match n’est pas terminé tant que l’arbitre ne siffle pas la fin“.

Ziyech est maintenant un joueur de Chelsea annoncé en février comme la première signature majeure de l’ère Frank Lampard. Une blessure au genou a bloqué son début de saison et ce n’est que la semaine dernière, avec des apparitions contre Southampton et Séville, qu’il a fait ses premiers pas à Stamford Bridge.

Je ne pouvais pas être de retour plus tôt. Il faut aussi penser de façon réaliste, la saison est encore longue, il y a encore beaucoup de matchs,” dit-il. Et d’ajouter : “Je suis seulement impatient de retrouver ma forme et de faire mon truc.

Son «truc» est unique. Ziyech est un meneur de jeu qui crée mais peut aussi marquer de manière prolifique; Un talent mercuriel somptueux, limite dont l’imagination en possession a peu d’égal.

Ziyech et son épisode avec Van Basten

Jusqu’à ces deux dernières années, malgré ses chiffres impressionnants, il y a eu des points d’interrogation. Et Ziyech faisait face aux polémiques se heurtant à des entraîneurs et parfois aux fans. Un jour, il a dit que Marco van Basten était “un grand nom mais pas un entraîneur de haut niveau“. Mais il reste lui-même sans aucune excuse et vous sentez que cela fait partie intégrante de son personnage.

C’était juste la façon dont je voyais les choses,” dit-il notamment en référence à la critique sur Van Basten. Ce dernier avait qualifié de «stupide» son choix pour le Maroc au détriment des Pays-Bas. “Je n’ai pas peur de donner mon avis; Je parle toujours avec mon cœur et ce que je ressens, je le dis simplement. Ils peuvent le prendre comme ils le souhaitent. En fin de compte, j’ai toujours cru en mes propres capacités. Cela ne m’a pas vraiment dérangé ce que pensent les autres clubs et les gens. En fin de compte, les clubs s’intéressent à vous pour ce que vous produisez sur le terrain.

J’ai aussi pris mon temps. Je ne voulais pas me précipiter pour aller dans un autre club dès le plus jeune âge. J’ai pris mon temps pour m’améliorer, apprendre et grandir en tant que personne.”

Hakim Ziyech se souvient «des choses qui se sont passées quand j’étais plus jeune. Toutes ces choses quand tu joues dans la rue, ça te rend difficile en tant que personne,” dit-il. 

“[Cela signifie que] lorsque vous grandissez, vous pouvez jouer aussi fort, parce que quand j’étais jeune et que je jouais dans la rue, j’ai toujours joué contre des gars plus âgés et ils n’ont pas ménagé. Même quand vous étiez trop bon pour eux, ils ne faisaient que donner des coups de pied, et ces choses vous rendent fort. Cela vous aide à grandir et cette mentalité ne fait que vous aider.”

La place de Ziyech à Chelsea

Ziyech doit gagner sa place de départ avec les Blues qui cherchent leur équilibre défensif alors qu’ils paraissent prolifiques offensivement. Le marocain se considère comme un n° 10, dit-il, mais sera heureux d’opérer comme il l’a souvent fait à Ajax. “Au début, quand je suis arrivé à l’Ajax, il y avait du bon et du mauvais dans la façon de jouer. Donc, c’est un processus de construction. Nous devons juste être patients et tout ira bien,” souligne Ziyech.

Maintenant qu’il est en Angleterre, les représailles contre l’équipe qui a détruit son rêve d’enfance rendraient-elles sa vie plus douce ? “Même en Hollande, ils disent: Maintenant, tu dois te venger de Tottenham“, lâche-t-il avec le sourire. “Mais en tant que joueur, vous voulez toujours gagner, contre Tottenham ou n’importe quel autre club.