Image lionsdelatlas par défaut

Ce jeudi soir, le milieu marocain de l’Ajax, Hakim Ziyech a réaffirmé son désir de quitter le club de la capitale Néerlandaise  dès l’été prochain. “Personnellement, je pense que j’ai peu à faire aux Pays-Bas”, a déclaré le milieu de terrain.

Il a deux ans, alors qu’il était courtisé par Fenerbahçe, l’international marocain, Hakim Ziyech a signé un contrat avec l’Ajax jusqu’en janvier 2021. Pourtant, il y a peu de chance qu’il porte encore le maillot de l’Ajax après la Coupe du Monde. A cette époque, Ziyech a choisi délibérément l’Ajax pour ne pas brûler les étapes dans sa progression. Le gaucher marocain était assez courtisé à l’étranger mais ” vint la conviction que je devais jouer aux Pays-Bas pour encore deux ans”, explique le milieu de terrain créatif. “L’Ajax est un club de haut niveau, ce n’était pas comme le FC Twente de l’époque. Les 2 dernières années ont été énormément instructives et bonnes pour ma progression. “Dans une interview accordée à AD, le milieu marocain a expliqué qu’il a ” besoin d’un nouveau défi.  À un moment donné, il faut partir.  Bien sûr, j’ai aussi joué des matchs de moindre importance, mais je sens que j’ai besoin d’un déclencheur dans un environnement différent. “L’Ajax aura du mal à retenir son stratège jusqu’à l’échéance du contrat, le club se prépare donc pour un départ de Ziyech.  “Absolument, et je ne vois pas ça tourner mal”, selon l’international marocain.  “Quand je suis arrivé ici, j’ai dit que je voulais rester deux ans.  J’en ai aussi discuté avec Marc Overmars, directeur technique du club.  Si tout est bon pour l’Ajax et pour moi, alors il n’y aura pas de soucis” Régulièrement cité dans le viseur de l’AS Roma ou encore Liverpool et Dortmund, Ziyech dit ne pas avoir de compétition favorite. “Je regarde principalement quel projet un club aura avec moi. Je pense que c’est plus important que le pays. Je finirai par faire mon choix. Beaucoup de choses peuvent changer d’ici là.  Si la Coupe du Monde échoue pour nous, cela peut me désavantager.  Mais je ne le pense pas.  Je vois cela comme une très belle opportunité.  Je ne vais pas si vite dans le négatif. Certes, l’Espagne et le Portugal sont de formidables adversaires pour vous stimuler au plus haut niveau. “