Ziyech_Elazizi

Loin de la pelouse mais tout prêt du cœur. Dernier dernier lors du talk-show d’Humberto Tan, Hakim Ziyech a fait une agréable surprise à Soufiane Elazizi, atteint d’une maladie grave, dimanche soir.

À l’âge de dix-huit ans, Soufiane a été diagnostiqué avec la maladie rare SCA de type 2. Cette maladie provoque une détérioration de la communication entre les nerfs et les muscles, rendant les muscles difficiles à contrôler. Le jeune marocain, natif de Breda, a perdu son père, sa sœur et ses deux oncles à cause de cette maladie.

Soufiane, aujourd’hui âgé de 22 ans, est actuellement entrain de collecter des fonds pour la recherche sur cette maladie. Plusieurs footballeurs ont réagi à l’appel, on cite Memphis Depay, Quincy Promes et Hakim Ziyech, entre autres. Les trois ont donné un total de 17.000€, mais le meneur de jeu de Chelsea a eu une autre surprise pour Soufiane ce dimanche en intervenant dans le talk-show.

Je ne peux pas y croire, je peux maintenant dire que j’ai parlé à Hakim“, a lancé Soufiane. Ziyech lui a répondu : “Tu peux toujours m’appeler s’il y a quelque chose qui ne va pas. Si je peux t’aider, je le ferai. Tu as mon numéro, tu peux toujours m’appeler. Si tu veux de l’aide, je suis prêt“, a notamment souligné l’ancien joueur de l’Ajax.

Lorsque l’animateur de l’émission demande à Ziyech pourquoi l’histoire de Soufiane l’avait autant affecté, le Lion de l’Atlas au grand coeur a répondu : “Ce qui me frappe le plus, c’est que mon père en est mort“, a répondu Ziyech. “Je sais ce que cela fait à une personne. Je l’ai vécu de près. Quand je le regarde et que je vois à quel point il est positif à propos de tout… Alors je veux aider là où je peux aider.

Soufiane, en phase terminale, veut vivre chaque instant qui lui reste. Il enchaine : “Merci pour vos gentils mots... Encore une chose” dit-il vers la fin de la conversation. “Je ne sais pas si c’est possible, mais est-ce que je peux avoir un maillot de ta part?” 
Ziyech: “Je vais tout t’envoyer, tu as mon numéro.” Soufiane était si ému qu’il pouvait à peine continuer la discussion.