Image lionsdelatlas par défaut

L’international marocain Hachim Mastour a disparu des radars.

Recruté par le club grec de PAS Lamia lors du mercato estival, «l’ex-futur”espoir du football marocain n’a pas regagné les rangs de son club depuis la trêve hivernale. Selon un responsable du club grec, le Lamia envisage de trainer le joueur en justice. Le plus pessimiste d’entre les observateurs n’aurait pas prédit un destin aussi rocambolesque que celui de Hachim Mastour. Plus jeune joueur à porter le maillot de l’équipe nationale en juin 2016, Mastour avait tout l’avenir devant lui. Mais après plusieurs expériences non concluantes en Espagne et aux Pays-Bas, le joueur a été recruté l’été dernier par le club grec PAS Lamia, avec comme objectif de relancer sa jeune carrière. Incapable de s’imposer dans un club qui milite pour le maintien en Superleague grecque (4 matchs au total), Hachim Mastour a disparu des radars depuis décembre dernier. Contactée par «Le Matin», une source au sein du club a confirmé la disparition du joueur depuis la trêve des confiseurs. Sans être bavarde outre mesure, notre source confirme que «l’affaire est désormais entre les mains de l’avocat». Le joueur encourt une lourde suspension, assortie d’une amende, si jamais le club décide de s’en remettre à la FIFA. La rupture d’un contrat pour juste cause est une option pour un joueur professionnel qui a pris part à moins de 10% des matchs de son club. Mais la rupture doit se faire à la fin de la saison, pas au cours de celle-ci. Mastour, quant à lui, est injoignable, mais continue de poster des vidéos sur son compte Instagram. Finalement, le joueur n’a jamais su franchir le cap entre les réseaux sociaux et la vie réelle.