Image lionsdelatlas par défaut

Le jeune milieu de terrain du FC Nantes s’est exprimé sur son avenir chez les Canaris. S’il ne peut assurer à 100&thinsp% qu’il en sera un la saison prochaine, Amine Harit se montrer prudent, afin de “ne pas se br&ucircler les ailes”.

Suspendu contre l’OM, écarté à Bastia et plus titularisé par Sergio Concei&ccedil&atildeo depuis le déplacement à Metz le 18 février (1-1), Amine Harit vit une période compliquée avec le FC Nantes. Jeudi, en conférence de presse, le jeune milieu de terrain s’est exprimé sur son avenir. Il est notamment revenu sur sa rapide ascension au FCN, même s’il manque de temps de jeu depuis un mois. Une ascension fulgurante mais pas trop rapide pour le Nantais&thinsp: “&thinspSinon, j’aurais éclaté en plein vol. &thinsp&raquo Bien qu’il reconnaisse que son titre de champion d’Europe a accéléré les choses. “&thinspJ’étais sur la lancée de l’Euro, j’étais en confiance, c’était plus facile. &thinsp&raquo S’il ne ferme aucune porte quant à un éventuel départ, le champion d’Europe U19 se montre ravi de l’intérêt d’autres clubs&thinsp: “&thinspC’est flatteur d’entendre ou de lire &ccedila&thinsp&raquo. Avec 20 titularisations cette saison, son profil de joueur qui provoque commence à susciter les convoitises. Pourtant, Amine Harit, qui a prolongé jusqu’en 2020 cet hiver, reste prudent. “&thinspJ’ai prolongé en décembre, ce n’est pas pour partir vite d’ici. &thinsp&raquo Même si sa situation de rempla&ccedilant peut le faire douter, Amine Harit se voit bien continuer avec les Canaris. “&thinspJe préfére rester, sans dire que je serai là à 100&thinsp% la saison prochaine. Pour le moment, je suis là, je suis bien et j’espére continuer. &thinsp&raquo Le tout en gardant la tête sur les épaules&thinsp: “&thinspCe n’est que ma premiére saison en Ligue 1. Je n’ai pas envie d’aller me br&ucircler les ailes quelque part. &thinsp&raquo