récupération politique ou lutte contre le racisme?

Le Borussia Dortmund, qui n’a aucun joueur “noir” dans son effectif, a posé jeudi à l’entraînement un genou à terre, dans un geste de “soutien à la lutte antiraciste”, après la mort de George Floyd.

Sur une photo publiée par la presse locale, on voit 28 joueurs sur le terrain d’entraînement, un genou à terre face à la caméra, disposés en forme de coeur. Une image qui ne fait pas l’unanimité chez les supporters marocains dont la plupart regrettent la récupération politique et l’instrumentalisation de la mort de Floyd

Nous soutenons le mouvement ‘Black-Lives-Matter’ ” (la vie des Noirs compte), a écrit le vétéran et ex-champion du monde Mats Hummels sur Twitter, “nous n’acceptons aucune forme de racisme. Pour un monde ouvert et tolérant. Pour un monde meilleur!“.

Dimanche, deux joueurs du club, Jadon Sancho et Achraf Hakimi, avaient exhibé des t-shirts proclamant “Justice for George Floyd” lors du match de Bundesliga gagné 6-1 contre Paderborn.

La Fédération allemande de football (DFB) a décidé ne pas sanctionner les joueurs rendant hommage à George Floyd pendant les matches, bien que de telles manifestations soient contraires aux règlements.

C’est bien beau mais beaucoup pensent que la direction du Borussia Dortmund instrumentalise la mort de Floyd à des fins purement politiques. En effet, le président du BVB est un homme politique allemand, membre du SPD. Ce monsieur a visiblement des raisons politiques pour ne pas souhaiter la réélection de Donald Trump. Instrumentaliser la mort de Floyd est un moyen pour lui et pour son parti de favoriser le retour des démocrates à la maison blanche. Il est donc regrettable qu’il manipule ses joueurs qui nous manipulent à leur tour.

D’aucuns estiment que ce soutien est clairement orchestré par la direction du club. Preuve est que tous les joueurs portaient un t-shirt en hommage à Floyd, même Achraf Hakimi. Habituellement, ces d’initiatives sont plutôt individuelles mais à Dortmund, tout a été préparé par le club comme cette image qui nous invite à mettre un genou à terre…

Soyons honnêtes avec nous mêmes, comme les démocrates américains et leurs vassaux européens, le président du BVB, Reinhard Rauball n’a que faire de la lutte contre le racisme. Ce qu’il souhaite, c’est la tête de Trump début novembre 2020.

Nous invitons nos lecteurs à faire preuve d’un minimum d’esprit critique. Oui pour la lutte contre toute forme de racisme, non à toute récupération politique.