Image lionsdelatlas par défaut

C’est officiel: le Raja ne se présentera pas ce mardi au stade El Abdi pour y défier le DHJ en championnat. Une décision qui peut s’avérer lourde de conséquences.

Le bras de fer entre le Raja de Casablanca et la Ligue nationale de football professionnel se poursuit. Présents en Algérie depuis jeudi dernier, les Verts refusent de rentrer au Maroc pour disputer leur match en retard comptant pour la 9e journée de Botola, programmé ce mardi 7 janvier, contre le DHJ à El Jadida.

Dans un communiqué publié ce dimanche, la direction du club casablancais exige, encore une fois, le report de cette rencontre, réclamant l’application stricte de l’article 21 du règlement des compétitions de la FRMF.

Ce dernier indique que “si le match inter-club a lieu à l’étranger, le match de rattrapage est programmé 3 jours francs au moins après la date du match inter-club”. Seulement, le même article stipule que “pour des nécessités de la programmation, les matches susceptibles d’être reportés peuvent être avancés dans le respect des délais précités”. Autre détail qui plaide en faveur de la LNFP: le Raja s’est engagé à disputer cette rencontre après une réunion tenue le mercredi 25 décembre 2019 au siège de l’instance entre les membres de la commission de programmation et des représentants du Raja.

Ainsi, le club risque une lourde sanction de la part de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), conformément à l’article 109 de son code disciplinaire, qui indique que tout “refus de participer à une rencontre ou abandon du terrain est déclaré comme étant un cas de forfait et sanctionné par match perdu avec déduction d’un point”.

Le Raja prendra-t-il un tel risque où se présentera-t-il demain avec l’équipe espoirs? Réponse demain à 19h00.

SourceMAP