Image lionsdelatlas par défaut

La Fédération Ivoirienne semble avoir entamé une sorte de guerre psychologique en retardant l’envoi des billets d’entrée au stade à son homologue Marocaine.

« Nous confirmons qu’il y a quelques jours, l’ambassade du Maroc a contacté le cabinet par téléphone pour l’acquisition de 8000 tickets d’entrée au stade pour le match du 11 novembre 2017. Le ministre leur a demandé de s’adresser directement à la Fédération Ivoirienne deFootball (FIF) parce que le ministère ne gère pas ces questions. L’a-t-elle fait ou non ? Je ne saurais vous le dire puisque l’ambassade n’est plus revenue sur l’affaire depuis », a expliqué Sébastien Koliabo, le directeur de la Communication du Ministère des Sports et des Loisirs, à Afrikipresse. fr dans la nuit de lundi 30 au mardi 31 octobre 2017. À la FIF, le préfet hors garde, Sam Etiassé s’est voulu rassurant, mardi 31 octobre 2017 : « À l’heure où je vous parle, ni l’ambassade du Maroc ni la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) n’a saisi officiellement la FIF par courrier ou par téléphone pour des questions de tickets d’entrée au stade pour le match du 11 novembre. Je vous confirme qu’aucune demande de réservations de tickets n’a été faite par le Maroc. Aucun membre du Comité Exécutif non plus ne m’a informé de quotas de tickets à accorder au Maroc. Considérez donc que tous ce que vous voyez, ou entendez sur les réseaux sociaux, ou encore que vous lisez dans les journaux sont des rumeurs « déclare-t-il pour expliquer le retard dans la livraison des billets pour le Maroc. Poursuivant, le patron de l’administration de la FIF a révélé : « Il y’a quelques jours, des ressortissants marocains vivant en Côte d’Ivoire ont saisi la FIF pour assurer leur sécurité au stade, pendant et après le match. Pourcette demande, nous avons donné notre accord et nous y travaillons. Mais en aucun cas, ces Marocains ne nous ont parlé de tickets encore moins de quotas ». À propos du nombre de tickets du match, Sam Etiassé a indiqué que ce sont au total 29. 000 titres d’entrée qui ont été imprimés pour une capacité d’accueil du stade de 33. 000 places assises, soit un taux de 10% de places libres pour des questions de sécurité, selon les exigences de la FIFA. « Le quota à accorder à l’adversaire se décide à la réuniontechnique qui se tient la veille du match. Donc c’est le 10 novembre 2017 en principe que nous connaîtrons le nombre de tickets à accorderau Maroc selon la règle de la réciprocité. En la matière, la FIFA à qui appartient le match n’impose pas de quotas pour l’équipe visiteuse. Cette dernière n’impose non plus de quotas. Elle négocie pour obtenir un nombre de tickets en allant sur la base de la règle de la réciprocité », a précisé le préfet hors grade.