Chelsea

Passés à côté du match à Aston Villa, perdu 2-1, Chelsea et Hakim Ziyech accompagneront malgré tout Liverpool et les deux Manchester en Ligue des Champions la saison prochaine, après un final haletant, dimanche, en Premier League.

Dans quelques années, cette 38e et dernière journée d’une saison à part, jouée presque entièrement à huis clos en raison de la pandémie de Covid, fera le bonheur des rétrospectives.

Le retour de 10.000 spectateurs par stade depuis la 37e journée a donné une dimension supplémentaire à la dramaturgie de ces 10 rencontres disputées simultanément.

Elles ont viré au chassé-croisé entre Chelsea, qui avait abordé le sprint final à la 3e place avec un point d’avance sur Liverpool, 4e, et Leicester, 5e.

Auteurs d’une fin de saison canon, avec 8 victoires et 2 nuls sur les 10 dernières journées, ce sont les Reds qui ont le moins tremblé.

Et ce n’est pas le moindre des paradoxes après une saison à ce point gâchée par les blessures de joueurs importants et les coups du sort.

Le doublé, contre Crystal Palace, de Sadio Mané, l’une des grosses déceptions de la saison, sur des passes décisives de ses compères du trio magique Roberto Firmino (1-0, 36e) et Mohamed Salah (2-0, 74e), est aussi un joli symbole.

Derrière, entre Chelsea et Leicester, après la finale de la Coupe d’Angleterre qui avait tourné à l’avantage des Foxes (1-0), avant que les Blues ne prennent leur revanche lors de la 37e journée (2-1), le suspense a été hitchcockien.

– Kane finit meilleur buteur –

Même s’ils avaient encore en théorie la finale de la Ligue des Champions contre Manchester City, dans six jours à Porto pour se qualifier pour la C1, Thomas Tuchel sera soulagé de cet épilogue un peu chanceux.

Privé de N’Golo Kanté, blessé, mais qui pourrait être remis pour la finale, les Londoniens ont vu d’abord Leicester passer devant, en ouvrant le score contre Tottenham sur un pénalty de Jamie Vardy (1-0, 18e).

L’égalisation de Harry Kane pour les Spurs – qui lui a offert le titre de meilleur buteur avec 23 réalisations, devant Salah, 22, avant de quitter peur-être Londres cet été – avait très brièvement remis les Blues dans le Top 4 (1-1, 41e).#photo1

Mais à force de dominer sans marquer, les hommes de Tuchel se sont retrouvés menés sur un but un peu chanceux de Bernard Traoré (1-0 43e).

L’entraîneur allemand avait sprinté vers les vestiaires à la mi-temps, mais les choses ne se sont pas arrangées avec la sortie sur blessure d’Edouard Mendy au retour sur la pelouse.

Elles ont même empiré quand les Londoniens ont concédé un pénalty, pour une faute de Jorginho sur Traoré, et transformé par Anwar El-Ghazi (2-0, 52e), prenant Kepa à contre-pied.

Leicester venait juste de reprendre l’avantage sur un deuxième pénalty de Vardy (2-0, 52e) et semblait dans une position très favorable, remonter les deux buts de retard ne suffisant plus aux Blues.

– Agüero, un dernier record et puis s’en va –

Si Ben Chilwell a tout de même ranimé la flamme à 20 minutes du terme (2-1, 70e), c’est l’égalisation de Tottenham à Leicester, sur une erreur de main de son gardien danois Kasper Schmeichel, sur un corner, qui a remis Chelsea dans le top 4 (2-2, 77e) pour ne plus en ressortir.

En toute fin de match, Gareth Bale, qui jouait son dernier match sous le maillot des Spurs avant de retourner en fin de prêt au Real Madrid, y est allé de son doublé (3-2, 87e et 4-2, 90+6).

Leicester, qui a passé 64 journées sur 76 lors de deux dernières saisons en position de qualifié virtuel pour la C1, rate à nouveau le coche, et accompagnera West Ham, facile vainqueur de Southampton (3-0), en Ligue Europa.

Tottenham hérite du strapontin pour la nouvelle Ligue Europa Conférence, alors que les tois relégués, Fulham, West Bromwich Albion et Sheffiled United étaient connus depuis longtemps.

Cette journée a aussi été marquée par les adieux de Sergio Agüero à Manchester City.#photo2

Entré en jeu à la 65e il a inscrit ses 183e et 184e buts pour les Citizens lors d’une victoire 5-0 sur Everton, devenant le joueur le plus prolifique pour un même club en Premier League devant Wayne Rooney. (AFP)