Madjer

Les mêmes supporters algériens qui ont proféré des chants racistes contre les marocains, se sont illustrés une nouvelle fois lors du CHAN en sifflant et huant Rabah Madjer, l’une des légendes du football africain.

L’ancien international et sélectionneur algérien a passé une très mauvaise soirée chez lui, dans son propre pays, mardi dernier au stade Mandela à Baraki (Alger) lors du match Algérie – Ethiopie comptant pour la 2e journée du CHAN 2022.

Cette rencontre a été malheureusement émaillée par un nouvel incident regrettable qui souille l’image de l’Algérie et des honnêtes algériens. Une bonne partie du public a sifflé l’ancienne star de l’équipe nationale des années 80-90 lorsqu’il est apparu sur l’écran géant du nouveau stade d’Alger.

Que les marocains comprennent bien qu’un peuple qui ne respecte même pas ses légendes, ne peut pas se comporter dignement avec ses voisins. C’est donc naturellement qu’au pays des Fennecs, une légende comme Rabah Madjer a été huée par des algérois crédules et facilement manipulables.

L’impact par l’attitude des supporters au moment de l’incident et même après la rencontre, était fort et l’ancien capitaine des Fennecs, a quitté le stade en larmes, selon certains témoignages. Il aurait confié à ses amis proches qu’il ne mettra plus jamais les pieds dans une enceinte algérienne.

Comment une nation, qui se proclame “de Football”, peut-elle manquer du respect à ses légendes qui ont défendu dignement ses couleurs ? Des commentaires ont vite fait le parallèle avec l’épisode de Zinedine Zidane en France. ET c’est donc naturellement que, sur les réseaux sociaux, on a appelé à un minimum de respect envers la légende locale, Rabah Madjer qui a reçu une vague de soutien.

Des photos des exploits de Rabah Madjer avec l’équipe nationale algérienne et avec le FC Porto ont été largement relayées et d’aucuns estiment que tout cela fait partie d’une campagne savamment orchestrée pour redorer l’image du Madjer, et de l’Algérie par la même occasion.