Rosella Ayane

Profitant de la fenêtre internationale du 4 au 12 avril, les sélections féminines du Maroc, du Nigeria et de l’Afrique du Sud se sont jaugées pour être dans les meilleures conditions à la phase finale de la CAN TotalEnergies 2022.

Elles ne sont pas les seules à avoir disputer des matches amicaux. CAFOnline.com fait le point ici.

Le Maroc bat la Gambie et le Ghana

Pays hôte de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, le Maroc est entré de plain-pied dans la préparation de sa compétition en dominant respectivement la Gambie et le Ghana 6-1 et 2-0. Pour le premier match de préparation joué le 7 avril, un doublé de Salma Amani et un but de Yasmin Mrabet, d’Imane Saoud, de Rosella Ayane et de Ghizlaine Chebbak ont ​​assuré aux Marocaines une belle victoire. La Gambie a réduit le score grâce à Cathrine Jatta. Cinq jours plus tard, l’équipe dirigée par l’ancien international français, Reynald Pedros a battu le Ghana grâce à un doublé d’Ayane à Rabat.

Le Nigeria se mesure doublement contre le champion olympique

Première force du football féminin africain, le Nigeria n’a pas cherché la facilité en jouant contre le Canada, champion olympique en titre. Cela a fait une défaite 0-2 et un nul 2-2 pleins d’enseignements selon le coach de la sélection nigériane. Lors de la défaite du 8 avril à Vancouver, les buts canadiens ont été marqués par Jesse Fleming et Vanessa Gilles. Trois jours plus tard, l’équipe de Randy Waldrum a réussi un bon match nul 2-2 en prenant l’avantage à deux reprises contre les champions olympiques au Starlight Stadium. Aux frappes d’Ifeoma Onomonu et Rasheedat Ajibade, les Canadiennes ont répondu par des buts de Christine Sinclair et Shelina Zadorsky. Analysant les matchs, l’entraîneur nigérian Waldrum a déclaré que ‘’les deux matchs ont donné l’occasion de voir là où les filles doivent s’améliorer’’.

‘’Nous savons ce que nous devons faire. L’absence de certaines, ont permis à d’autres joueuses d’avoir du temps de jeu. Je suis fier de la performance de notre équipe. C’est bien de faire match contre une équipe comme celle du Canada. Ces rencontres nous aiderons à bien préparer l’équipe pour le Championnat d’Afrique au Maroc.

Dur Apprentissage pour les Seychelles à Singapour

Invitée à un tournoi triangulaire à Singapour, l’équipe des Seychelles s’est lourdement inclinée contre Singapour 2-6 et 0-9 contre la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le premier match a eu lieu le 4 avril et le doublé de Natacha Bibi n’a pas suffi. L’équipe seychelloise entraînée par la Singapourienne Angeline Chua, a aussi lourdement chuté 9-0 lors de sa deuxième sortie face à la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

L’Egypte battue par l’Inde, se rattrape par un nul contre la Jordanie

Comme les Seychelles, l’Égypte est allée jouer un tournoi à trois où elle a débuté par une défaite 0-1 contre l’Inde le 5 avril avant de faire match nul 0-0, six jours plus tard contre la Jordanie pour la deuxième rencontre. En marge du tournoi, la  Jordanie, hôte du tournoi a signé un accord de partenariat avec la Fédération égyptienne pour développer le football féminin. A travers un échange d’expériences, de  l’organisation de stages de formation, de camps d’entraînement et de matchs amicaux à différents niveaux d’âge.

L’Afrique du Sud ne fait pas le poids devant les Pays Bas

Les Banyana Banyana, quintuples finalistes de la CAN féminine, a subi une lourde défaite 1-5 contre l’équipe championne d’Europe, les Pays Bas, au stade Kyocera de Den Haag le 12 avril. Réagissant à la fin de la rencontre, l’entraîneure, sud-africaine Desiree Ellis a pris bonne note de ce revers.

“Nous avons été bien servis face à cette grande équipe qui nous a permis de voir notre marge de progression. Nous avons été testés physiquement et mentalement, nous ne sommes pas satisfaits du score, mais je pense que nous savons maintenant ce que nous devons faire. Nous avions besoin de ce genre de test pour avancer avant la CAN 2022. Cela nous a donné beaucoup d’informations sur nos faiblesses notamment sur les coups de pied arrêtés.” (cafonline)