Image lionsdelatlas par défaut

La CAF tiendra son assemblée générale ce dimanche 30 septembre à Sharm El Sheikh, en Egypte. L’organisation de la CAN-2019 sera à l’ordre du jour et une décision sera prise quant à son maintien ou non au Cameroun. Dans le cas de sa délocalisation, la CAF prévoit de faire appel à de nouvelles candidatures.

A neuf mois du début de la compétition, les autorités camerounaises restent confiantes sur la capacité de leur pays à respecter le cahier des charges en achevant à temps les travaux de construction des infrastructures nécessaires pour une organisation optimale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Le ministre des sports et de l’éducation physique, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, multiplient les visites d’inspection sur les différents chantiers qui seront prêts au jour J à en croire ses nombreuses déclarations rassurantes quant à la capacité de son pays à organiser un tel événement. De son côté, Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football (CAF), s’apprête à se prononcer officiellement et de manière explicite au sujet de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2019, à l’issue de son Comité exécutif qui se penchera en grande partie sur les pays hôtes de la Coupe d’Afrique des nations féminine 2018 au Ghana et de la Coupe d’Afrique des nations 2019 masculine au Cameroun.  « Laissons la CAF se réunir à la fin du mois, et vous allez entendre par nos moyens de communication quelle est la position de la CAF par rapport à ça. Il y aura une prise de décision ou il y aura un ultimatum.  “précisait Ahmad Ahmad il y a quelques jours lors d’une réunion à Niamey. Que se passera-il concrètement ?  – La CAF maintient sa confiance au Cameroun – La CAF lance un ultimatum avec une date butoir – La CAF reporte l’organisation camerounaise à 2021 ==> Appel à candidatures pour 2019- La CAF retire l’organisation au Cameroun (peu probable)Au vue de l’avancement des travaux et des nombreux retards enregistrès, la 3ème possibilité parait la plus probable car elle permettra au Cameroun de bénéficier davantage de temps pour une organisation optimale de l’édition 2021. Un appel à de nouvelles candidatures sera alors lancé à l’issue de cette assemblée. Des pays comme le Maroc et l’Algérie pourraient alors introduire leur candidatures.