Anouar Ait El Hadj

C’est le nouveau marathonien dit-on à Anderlecht, Anouar Aït El Hadj, et sa similitude avec M’bark Boussoufa, impressionne les suiveurs belges qui lui prédisent un bel avenir.

Le milieu des Mauves progresse rapidement et impressionne cette saison en Jupiler Pro League. Le belgo-marocain a totalement gagné la confiance de ses dirigeants ravis de sa progression fulgurante en championnat belge.

Son entraîneur, Vincent Kompany, a évoqué le potentiel d’Anouar Aït El Hadj qui a grandi à Molenbeek, commune voisine d’Anderlecht. “Combien de kilomètres Anouar court-il par match ? Je dirais 13,5 sans problème. C’est une qualité qui le rend unique et qui peut aussi l’aider en vue de la sélection nationale.”

Et d’ajouter : “Il a aussi travaillé défensivement et c’est important, car Mata ( ndlr, joueur du FC Bruges)  n’est pas un joueur contre lequel il est facile de jouer Anouar peut avoir un match moins bon, mais les kilomètres qu’il court, on ne lui enlève jamais“, a expliqué l’ancien capitaine des Diables Rouges aujourd’hui coach des Mauves.

D’après les médias belges, le sélectionneur des Diables Rouges, Roberto Martinez, lui chercherait une place pour la prochaine concentration de l’équipe nationale belge.

La perspective de disputer l’Euro 2021 juin-juillet prochains pourrait séduire le jeune belgo-marocain de 18 ans, surtout s’il termine la saison avec les mêmes performances. Anouar, qui est international espoir belge, pourrait devenir le futur représentant de la communauté marocaine de Belgique chez les Diables Rouges après Marouane Fellaini et Nacer Chadli.