Le kickboxeur néerlando-marocain Aziz Kallah semble avoir mis un terme à sa carrière dans le kickboxing dans le but d’investir dans un salon de coiffure ouvert il y a quelques mois en compagnie du footballeur Hakim Ziyech. Suite à de nombreux incidents survenus quelques semaines après l’ouverture du salon ”Alles in Bedrijf” à l’encontre du salon, la justice néerlandaise a enquêté sur l’homme de 28 ans. Crimesite a récemment mis à jour ce que l’on sait sur l’Amstellodamois.

Aziz Kallah n’est pas poursuivi. Cependant, la justice néerlandaise et les sites spécialisés dans les affaires criminelles aux Pays-Bas, soupçonnent l’ancien kick-boxeur d’avoir blanchis de l’argent aux Pays-Bas, mais également au Maroc, pays dans lequel il a récemment offert plusieurs chèques de dizaines de milliers d’euros à des associations marocaines, des écoles et des hôpitaux à Driouch dans la région du Rif.

Aziz Kallah se défend de tout accusation le liant au trafic de drogue aux Pays-Bas. L’ancien kick-boxeur estime qu’il s’agirait plutôt d’une guerre de concurrence entre salons de coiffure à Amsterdam. Le site néerlandais spécialisé dans les affaires criminelles Crimesite prend cette déclaration avec des pincettes, sachant que le père d’Aziz, Saïd Kallah, fut kidnappé et torturé en 2009 par un réseau mafieux avant d’être relâché un mois plus tard. Cinq ans après, son meilleur ami Tarik El Idrissi est assassiné en 2014, s’en suit une énorme perquisition au domicile d’Aziz Kallah en 2015 avec la présence d’un hélicoptère et d’une Unité spéciale. Il est relâché quelques semaines plus tard pour défaut de preuves.

https://panorama.nl/artikel/308385/de-amsterdamse-kappersoorlog