Aymen Barkok

Lors de sa première apparition avec les Lions de l’Atlas au mois d’octobre, Aymen Barkok avait peu de statistiques à présenter pour justifier sa convocation.

Depuis sa première sélection, le milieu offensif de l’Eintracht multiplie les apparitions en Bundesliga, il a amélioré son temps de jeu et commence même à se montrer décisif rejoignant, cette fois-ci les Lions de l’Atlas avec un capital confiance non négligeable et toujours nécessaire dans la tanière.

Preuve est sa dernière prestation contre Stuttgart le weekend dernier. Aymen a délivré deux passes décisives permettant à son équipe d’éviter une défaite cuisante 2-0 dans un match clé comme l’ont souligné les responsables de l’Eintracht.

Face au VFB, Aymen Barkok a même été élu “Homme du match” côté Francfort. Il est en passe de symboliser le sursaut du club qui a récolté seulement 2 points lors des trois derniers matchs. Sans lui, l’équipe semble inhibée, manquant d’idées et d’audace sombrant dans l’uniformité.

L’international marocain, qui s’est montré décisif sur les deux buts, a toujours réclamé le ballon et créé des moments qui ne se seraient auparavant produits que par hasard.” écrit un média allemand spécialisé.

Même si Barkok a failli être expulsé parce qu’il ne se cachait pas d’un style de jeu physique, le joueur de 22 ans était un atout absolu pour l’équipe. Le seul regret pour les supporters de l’Eintracht, c’est qu’il n’est pas encore titulaire dans son club formateur.

L’artiste, comme la presse allemande l’a décritce début de semaine, a de nouveau frappé et fait usage de son droit à la libre progression. Aymen Barkok était reconnaissant que son entraîneur, Adi Hütter, lui donne beaucoup de liberté. “Cela me convient qu’il me donne ma liberté de jeu“, a déclaré le Lion de l’Atlas après sa formidable apparition en Bundesliga contre Brême. 

Contre le Werder, l’Eintracht a senti très clairement que l’heure de Barkok sonnait. Car exactement à partir de la 60e minute, lorsque Barkok est entré dans le match avec Amin Younes, une secousse a traversé l’équipe de l’Eintracht qui, grâce au soutien de Barkok, a quand même fait 1-1. La même image a été répétée une semaine plus tard lors du match à l’extérieur à Stuttgart, où le marocain a délivré deux passes décisives permettant à son équipe de recoller au score alors qu’elle était menée 2-0.

Aymen Barkok avec les Lions

Aymen Barkok semble être au top de sa carrière professionnelle, et visiblement au top de sa confiance, depuis qu’il a acquis le titre d’international marocain. Et c’est avec ce capital et une compétitivité améliorée qu’il a rejoint les Lions de l’Atlas pour suivre le stage de préparation.

Beaucoup s’interrogent sur sa titularisation qui tarde à venir et qui parait de plus en plus évidente aux yeux des observateurs locaux. L’international marocain aura sas doute cette opportunité après la reprise. En attendant, le milieu de 22 a de nouveau la confiance de son sélectionneur Vahid Halilhodzic, enchanté par son association fructueuse avec Sofyan Amrabat et Selim Amallah lors du 4-3-3 de base face au Sénégal. Il sera attendu contre les Fauves le 13 et le 17 novembre pour confirmer sa montée en puissance.

Convoqué pour participer aux deux prochaines rencontres des éliminatoires de la CAN face à la République centrafricaine, Aymen Barkok a indiqué qu’il ne regrette pas son choix. Il est fier de faire partie de l’équipe marocaine qu’il a rejoint dimanche.