Mais que se passe-t-il chez les Fennecs du désert ? En apparence, tout va bien mais beaucoup estiment que quelque chose se mijote dans les couloirs et coulisses.

Après l’annonce d’un probable départ de Kheireddine Zetchi, une partie de la presse algérienne a évoqué un possible départ du sélectionneur actuel, Djamel Belmadi. Pour faire taire les rumeurs, le coach des Fennecs a récemment rassuré sur son futur à la tête de la sélection, dont son contrat s’étend jusqu’en 2022.

D’aucuns pensent que la sélection algérienne est menacée à cause d’une lutte pour la prise du pouvoir à la tête de la FAF. Les rumeurs sur Kheireddine Zetchi et Djamel Belmadi se multiplient en cette période et cela dérange les Fennecs qui souhaitent préserver la stabilité de leur sélection.

Ce dimanche, le défenseur central des Verts, Djamel Benlamri a profité de sa présence en zone mixte pour rappeler l’attachement des joueurs algériens à leur sélectionneur : “Bien sûr que l’avenir du coach est très important pour nous. Lorsqu’on évoque l’avenir du coach, on pense forcément à celui de l’équipe nationale. Pour moi, en tant que joueur et en tant que citoyen algérien, je considère celui qui souhaite le départ de Belmadi comme un ennemi de la sélection“.

Enfin, le joueur de l’Olympique Lyonnais a partagé ses inquiétudes aux journalistes présents. Ainsi, “ce qui me fait peur, c’est qu’ils s’en prennent à la stabilité de notre équipe. Normalement, ils devraient nous laisser travailler, nous laisser avancer. Nous ne devrions pas avoir à nous disputer sur ce genre de choses.