ziyech_chelsea-1

L’Ajax de Hakim Ziyech, Noussair Mazraoui et Zakarya Labyad, a perdu son efficacité, son âme, sa classe et sa détermination. 

Après trois défaites en quatre matchs, l’Ajax espérait renouer avec la victoire en demi-finale de la KNVB Beker contre Utrecht. Mais le match s’est transformé en cauchemar avec une seconde élimination après celle en Ligue Europa.

L’Ajax d’aujourd’hui génère de la pitié car il ne crée pratiquement aucune opportunité et marque à peine. C’est symptomatique avec un capitaine Tadic complètement invisible depuis le début de saison. Le maître à jouer, Hakim Ziyech, auparavant acclamé, aujourd’hui touriste glorifié, gagne surtout du temps avant son départ pour Chelsea.

C’est presque incroyable; l’Ajax a régalé l’Europe il y a exactement un an, mais aujourd’hui, c’est un club désorienté et moins engagé. Ses joueurs se tiennent juste là, se regardent sans prise de risque. C’est la crise à l’Ajax avec un grand C, et les autres lettres également en majuscules…

 Mercredi soir, l’Ajax n’ pas réussi à faire la différence contre le FC Utrecht. Après le duel à Galgenwaard, tout tournait autour de l’attitude du Lion de l’Atlas. “Je ne vois aucune autre attitude de lui“, a répliqué Ten Hag sur la nonchalance supposée de Ziyech. “C’est vrai que ce n’était pas facile pour lui. Mais le reste de l’équipe n’est pas en forme non plus. Cela ne sera pas plus facile pour les attaquants,” a expliqué ten Hag.