Sans-titre-4-1

Youssef Aït-Bennasser a récemment fait part d’une interview avec le média France Football. Le joueur a été questionné à propos de son intégration à Bordeaux et ses nombreux prêts dans les clubs français. L’international marocain a également évoqué son cas concernant la sélection nationale.

Questionné sur le fait de devoir être titularisé pour mériter la sélection, il déclare : “L’équipe nationale est vraiment très importante pour moi. Mais avant de vouloir s’imposer en sélection, il faut d’abord s’imposer en club. Après, seulement, tu peux prétendre à apporter en sélection. J’ai commencé à jouer avec le Maroc à seulement 19 ans. Maintenant, ça fait quatre ans que j’y suis. J’ai connu la CAN 2017, la Coupe du monde 2018 et la CAN 2019, et forcément je veux pouvoir m’imposer en étant le meilleur possible. ”

Il poursuit : “Oui, on a été très déçus parce qu’en réalité, on pensait avoir fait le plus dur mais comme quoi. La CAN est vraiment une compétition à part. Tout le monde peut battre tout le monde. C’est une question d’envie et peut-être qu’on a manqué de ça. Malheureusement, on a été éliminés mais il faut passer à autre chose. Il y a d’autres compétitions qui arrivent, et c’est à nous de mieux les gérer. On a un nouveau coach, il y a des nouvelles envies, des nouveaux objectifs. On essaye d’oublier et de se concentrer sur le présent. Je pense que tout le monde est du même avis. ”

L’avis de Youssef sur ses anciens leaders en sélection

De nombreux internationaux marocains tels que Karim El Ahmadi, Mbark Boussoufa ou encore Medhi Benatia ont pris leur retraite après la CAN 2019. Youssef Aït Bennasser donne son avis en citant : “Ils ont tous les trois été des personnes très importantes au sein de l’équipe nationale. Ils ont décidé d’arrêter, ce que je comprends et ce que tout le monde doit comprendre aussi. Il y a de la place qui se libère, maintenant. C’est à moi de faire mon trou. C’est entre mes mains. ”

https://twitter. com/francefootball/status/1180031826011852800