Image lionsdelatlas par défaut

Adil Rami s’est exprimé sur son compte Twitter pour contester l’hypothése selon laquelle le policier Aulnaysien, mis en examen pour viol sur le jeune Théo, aurait agi accidentellement.

L’international Fran&ccedilais d’origine Marocaine a ainsi écrit : “Ils nous pissent dessus sans même nous faire croire que c’est la pluie&raquo. Cette déclaration a été publié suite à un article de “20 Minutes” intitulé : La police des polices privilégie la thése accidentelle à celle du viol délibéré de Théo.