Adel-Taarabt-LDA

Décidément, la carrière d’Adel Taarabt est toujours aussi sinueuse. En effet, à Benfica, le Marocain revient de très, très loin. Si le milieu de terrain offensif a côtoyé les sommets à Queens Park Rangers, et notamment lors de la saison 2010-11, la suite a été bien plus compliquée pour lui.

Après des prêts à Fulham et à l’AC Milan, le joueur formé à Lens avait choisi Benfica pour se relancer. Malheureusement pour lui, arrivé avec huit kilos en trop, il avait rapidement été mis de côté par Rui Vitoria, l’entraîneur de l’époque.

Mis à la disposition de la réserve dans un premier temps, Taarabt avait ensuite été envoyé en prêt du côté du Genoa, où il avait pu re-goûter aux joies du terrain, après 668 jours sans jouer de match officiel.

« Il ne portera plus jamais le maillot de Benfica »
Fiasco chez les Aigles, où il avait alors le 3eme plus gros salaire, le Marocain n’était en plus pas épargné par son président. « C’est de ma faute et de celle de Rui Costa.

Il ne portera plus jamais le maillot de Benfica, c’est une certitude », avait même lancé Luis Felipe Vieira sur le plateau de TVI, en septembre 2016. De retour en 2018, après son prêt d’un an et demi en Italie, le numéro 49 était toujours exclu du groupe et passait son temps avec la réserve. Un mal pour un bien finalement.

Car, quand Vitoria a été licencié en janvier 2019, c’est Bruno Lage, alors entraîneur de la réserve, qui lui a succédé. Une aubaine pour Taarabt, dans les petits papiers de ce dernier.

Grâce à lui, le Marocain a disputé son premier match avec Benfica à Tondela, le 30 mars 2019, soit près de quatre ans après son arrivée.

Désormais, Taarabt veut profiter
Après quelques matchs l’an dernier, le milieu de terrain est désormais un élément clef de Benfica cette saison, dans le 4-4-2 des Lisboètes. Souvent titulaire, Taarabt a ainsi pu fêter sa première passe décisive en novembre, à Leipzig en Ligue des Champions (2-2), et son premier but en janvier dernier, contre Belenenses en championnat (3-2).

« Je suis très heureux. Je n’aime pas trop parler du passé. Je suis concentré sur cette saison. Je me sens bien et j’espère continuer comme ça », confiait dernièrement celui qui a même prolongé l’été dernier son contrat jusqu’en 2022.

Ce jeudi, après la défaite à l’aller en Ukraine (2-1), l’intéressé tentera d’aider Benfica à renverser le Shakhtar Donetsk et ainsi qualifier son équipe pour les 8emes de finale de la Ligue Europa.
Benfica Lisbonne Adel Taarabt

SourceAFP